⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Olivier Becht

Séance en hémicycle du mercredi 20 janvier 2021 à 21h00
Prorogation de l'état d'urgence sanitaire — Explications de vote

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaOlivier Becht :

Nous ne pourrons pas, madame la ministre déléguée, traverser l'année 2021 en confinant, déconfinant, reconfinant ou en déclarant des couvre-feux. Ce n'est pas possible pour les Françaises et les Français, ni psychologiquement, ni économiquement, ni financièrement. Il est donc nécessaire d'imaginer d'autres solutions. C'est ce que le groupe Agir ensemble souhaite proposer.

3 commentaires :

Le 28/01/2021 à 09:57, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Tant que tout le monde ne sera pas vacciné, il n'y aura pas d'autre solution. Et surtout il faut instaurer le passeport vaccinal, afin de pouvoir rouvrir progressivement les restaurants et autres lieux de sociabilité risqués.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 12/03/2021 à 13:08, Phare a dit :

Avatar par défaut

Vacciner? Alors qu'on nous dit qu'il faut continuer masques et gestes barrières, et surtout que les incidents sérieux et décès se multiplient (voir les rapports sur 'Santé Publique' et les pays qui vaccinent de moins en moins). Laissons les médecins soigner, car oui, il existe des traitements, surtout dès les 1ers signes (l'ivermectine par ex, 20 études randomisées, qu'on veut enterrer): diminution de 92% du risque de transmission en prophylaxie et de 75% de la mortalité. Pour 8€ la boîte... A-t-on jamais vu une maladie pour laquelle on vous demande 'juste' de vous isolert en dénonçant ceux que vous avez cotoyé, sans recommander d'aller consulter en vue d'un traitement?

Que dire des tests PCR qui justifient tous les abus sociétaux, alors qu'ils ne sont pas conçus pour un usage public de masse (selon son auteur: réservés pour un usage de confirmation diagnostique). Non fiables d'ailleurs.

Que dire d'un "état d'urgence" prorogé pour des mois? Permettant de mettre un pays à sac, économiquement et mentalement. Que dire des pseudo-raisons pour la fermeture des restaurants et commerces, alors que la proximité longue et réelle dans le métro ou les bus n'est jamais dénoncée et surtout ne pose aucun problème?

Que dire d'une Assemblée nationale qui dans son ensemble laisse faire, plus soucieuse de ses prérogatives que de représenter le peuple et les libertés fondamentales, en dénonçant les manipulations multiples et les abus?

Renseignez-vous, que diable, on en a (encore) les moyens. Réveillons-nous !

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 11/05/2021 à 00:13, cata a dit :

Avatar par défaut

Rien à voir, mais je vous ai entendu ce soir sur public-senat face à quatrenence. Extrêmement déçu! Je suis ingénieur à toulouse, entre deux ages, mais vos solutions me semblent relever d'un autre age: sarkozy pasqua tout se mélange un peu!

Extrêmement déçu par lrem! Et la france continue de plonger avec la bénédiction macronienne!

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion