⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Emmanuelle Ménard

Séance en hémicycle du mercredi 3 février 2021 à 15h00
Respect des principes de la république — Discussion générale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaEmmanuelle Ménard :

À ce titre, il ne saurait être question de mettre sur le même plan les différentes confessions pratiquées sur notre territoire. Oui, il y a un droit d'antériorité ! Personne d'ailleurs ne le conteste lorsqu'il s'agit des pays du Maghreb ou du Proche-Orient. Pourquoi ne le proclamerions-nous pas lorsqu'il s'agit de la France ?

C'est votre bien-pensance qui vous fait rater la cible. Par crainte d'être taxés d'islamophobie, vous ne nommez personne. Le mot « islamisme » n'est pas utilisé une seule fois ; il fallait oser, vous avez osé ! C'est une honte pour la mémoire de ceux qui ont été égorgés, décapités, assassinés au cours des dernières années en France. Égorgés, décapités, assassinés. Par qui ? Par des islamistes.

2 commentaires :

Le 10/02/2021 à 11:45, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

La laïcité empêche de faire une hiérarchie entre les religions, d'autant plus que la République n'en reconnaît aucune. Vous, vous faites l'exact inverse, vous êtes clairement anti-laïque.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 09/05/2021 à 01:33, azul a dit :

Avatar par défaut

''Personne d'ailleurs ne le conteste lorsqu'il s'agit des pays du Maghreb ou du Proche-Orient.'' --> Le Christianisme y était pratiqué (au Maghreb, au Proche-Orient) alors que l'islam n'existait pas. Et ce n'était pas la 1re religion là-bas.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion