⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Gaël Le Bohec

Séance en hémicycle du jeudi 4 février 2021 à 9h00
Respect des principes de la république — Après l'article 1er ter

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGaël Le Bohec :

Je défendrai cet amendement ainsi que l'amendement no 1347 pour accélérer nos débats.

Si les dispositions du chapitre 1er consacrent nos valeurs républicaines et visent à mieux les faire vivre et respecter au sein également de la fonction publique, une réaffirmation claire, revêtant une forte portée symbolique, est nécessaire. Tel est l'objet des deux amendements.

L'amendement n° 1347 tend à mettre en lumière la valeur de fraternité qui est au coeur de nombreuses missions de service public et qui, pourtant, reste peu évoquée dans les textes qui le régissent. Par ailleurs, si le baromètre de la fraternité 2020 révèle que la valeur de liberté est acquise pour 77 % des Français, la valeur de fraternité ne l'est que pour 59 % d'entre eux. Il est nécessaire de redonner confiance en ce principe, et confier aux agents de la fonction publique un rôle important à jouer pour y parvenir collectivement.

L'amendement n° 1351 tend à ce que les fonctionnaires associent le respect du principe de laïcité à celui de fraternité, afin de garantir au quotidien une meilleure prise en compte de ces enjeux dans la fonction publique. Il vise à mettre la fraternité au coeur de l'exercice des missions des fonctionnaires, leur donner les moyens de le faire et, d'une certaine façon, d'aller vers un vivre ensemble plus apaisé.

1 commentaire :

Le 14/02/2021 à 15:18, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"L'amendement n° 1351 tend à ce que les fonctionnaires associent le respect du principe de laïcité à celui de fraternité, afin de garantir au quotidien une meilleure prise en compte de ces enjeux dans la fonction publique. "

Ils vont exclure "fraternellement" les femmes voilées ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion