⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Guillaume Gouffier-Cha

Séance en hémicycle du vendredi 19 février 2021 à 21h00
Lutte contre les inégalités mondiales — Article 1er et cadre de partenariat global

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGuillaume Gouffier-Cha :

Si vous le voulez bien, madame la présidente, je vous propose de présenter les amendements no 405 , 406 , 408 , 409 , 411 , 412 , 413 , 414 , 415 et 416 , dont les objets sont similaires. Ils visent en effet à désagréger par sexe une série d'indicateurs.

L'amendement no 405 concerne la ventilation de l'indicateur mesurant le nombre d'enfants accueillis en primaire et en secondaire.

Les amendements nos 406 et 408 concernent la ventilation du nombre de personnes ayant suivi une formation professionnelle grâce, respectivement, à l'aide française et à l'aide européenne.

L'amendement no 409 tend à désagréger par sexe l'indicateur mesurant le nombre de personnes dont l'accès aux soins a été amélioré grâce à l'aide française.

L'amendement no 411 concerne la ventilation par sexe de l'indicateur mesurant le nombre de personnes bénéficiant d'un ensemble de services de base grâce à l'appui de la Banque mondiale.

Les amendements nos 412 et 413 concernent respectivement la ventilation de l'indicateur mesurant le nombre d'enfants vaccinés, et la ventilation de l'indicateur mesurant le nombre de personnes bénéficiant d'un traitement contre le VIH, la tuberculose ou le paludisme, grâce à l'action multilatérale de la France.

L'amendement no 414 vise à désagréger par sexe l'indicateur mesurant le nombre de personnes dont la résilience a été renforcée dans le cadre de la lutte contre la malnutrition grâce à l'action multilatérale de la France.

L'amendement no 415 vise à désagréger par sexe l'indicateur mesurant le nombre de fonctionnaires ayant pu suivre une formation dans le pays bénéficiaire grâce à l'action de la France.

Enfin, l'amendement no 416 vise à ventiler par sexe l'indicateur mesurant le nombre de victimes de violations des droits humains recevant de l'aide européenne.

L'ensemble de ces amendements sont issus du rapport de la Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes sur le projet de loi.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion