⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Barbara Pompili

Séance en hémicycle du lundi 29 mars 2021 à 16h00
Lutte contre le dérèglement climatique — Présentation

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique :

… ou le terminal 4 à Roissy-Charles-de-Gaulle ; pour mobiliser les moyens sans lesquels les objectifs ne sont que du papier, avec un plan de relance vert historique, 30 milliards d'euros d'investissements pour décarboner notre économie ; pour porter haut nos ambitions à l'international et en Europe ; pour décrocher des accords historiques, qui font date ; pour renforcer le marché carbone européen et aligner nos partenaires commerciaux sur le même niveau d'exigence environnementale.

Et les autres pays nous regardent. L'expérience de la Convention citoyenne pour le climat inspire. Le Royaume-Uni a lancé une initiative similaire ; l'Allemagne et l'Espagne s'apprêtent à le faire. Nous avons le leadership dans ce combat que nous ne pouvons pas perdre. Oui, le projet de loi est une nouvelle pierre à l'édifice que nous construisons, pour assurer l'avenir du pays en responsabilité, en s'attelant à ce qu'il y a de plus ordinaire, de plus basique, mais aussi de plus crucial : nos modes de vie. Telle est l'écologie à laquelle je crois et pour laquelle je me bats : une écologie qui apporte des solutions simples dans le quotidien des Français, une écologie qui remette du bon sens dans nos vies, qui lutte contre tout ce que nous voyons d'aberrant et d'idiot, dans un système qui ne peut plus continuer comme avant.

Le texte est maintenant devant vous. Il est une chance, celle d'avoir un héritage dont nous pourrons toutes et tous être fiers. Mesdames et messieurs les députés, je relisais hier, avant de venir devant vous, quelques mots d'un grand Français, d'un grand écrivain, d'un grand député, qui a fait honneur à son pays et à cet hémicycle : Aimé Césaire. De la société coloniale, il disait qu'« une civilisation qui s'avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une civilisation décadente. Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte ». Ces mots résonnent toujours, encore, avec force et avec talent. Ils nous appellent à l'exigence envers nous-mêmes, envers notre société, à la responsabilité d'agir pour la transformer, pour nous, pour nos enfants, pour notre planète. Telle est ma détermination, et je sais pouvoir compter sur la vôtre.

1 commentaire :

Le 07/04/2021 à 17:34, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Vous devriez convoquer l'ambassadeur de Chine en France. N'hésitez pas à lui passer un savon...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion