⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Jean-Carles Grelier pour ce dossier

48 interventions trouvées.

Lors de la présentation du PLFSS pour 2021, vous nous aviez fait, monsieur le ministre, une promesse : le texte présenté devait être historique ou, à tout le moins, selon vos propres éléments de langage, « exceptionnel ».

Or si les mesures conjoncturelles liées à la crise sanitaire et ses suites revêtent effectivement un caractère exceptionnel dans leur ampleur, tous les secteurs de la santé n'en bénéficieront pas à parts égales – je pense notamment à la médecine de ville ou à la filière du médicament. Ce budget de la sécurité sociale laisse aussi planer beauco...

Enfin, monsieur le ministre, vous vous êtes à juste titre inquiété de l'arrivée prochaine d'une troisième vague sanitaire liée aux effets de la crise de la covid-19 sur la santé mentale des Français. Cette troisième vague se fait déjà pourtant bien sentir et nombreux sont les professionnels, mais aussi les parlementaires, à avoir appelé votre a...

Comme ma collègue Agnès Firmin Le Bodo, je suis un peu gêné par la méthode suivie. En effet, à travers tous ces amendements – ceux des autres députés, ceux de la commission, voire celui du Gouvernement – , nous sommes en train de discuter de la répartition des attributions, des fonctions et des missions de la CNSA, alors même que nous n'avons p...

Sans tomber dans les arguties juridiques, monsieur le rapporteur général, je ne peux vous laisser dire dans l'hémicycle que la CNSA exerce sur les départements une tutelle administrative et financière !

Je vous rappelle que la Constitution de la Ve République consacre le principe de la libre administration des collectivités territoriales. Aucun organisme financier ne peut exercer la moindre tutelle sur les départements. Parlez d'un partenariat, si vous voulez ; mais de grâce, respectez les collectivités territoriales : …

Je me permets de prendre la parole parce que, si j'entends depuis tout à l'heure des choses que je partage sur le fond, notamment sur la psychiatrie, en revanche, tel qu'il nous est proposé, l'amendement est une ineptie juridique. Vous ne pouvez pas vouloir faire intervenir le juge des libertés et de la détention, c'est-à-dire créer une instanc...

Les sénateurs n'ont jamais eu d'illusion quant à l'avenir de l'article qu'ils ont adopté. Ils ont simplement voulu rappeler au bon souvenir du Gouvernement qu'en début d'année, une réforme est restée au milieu du gué

et n'a jamais abouti pour des raisons purement politiques, sans lien avec la crise sanitaire. Peut-être pourrez-vous un jour considérer, à la lumière des conclusions que le Conseil d'orientation des retraites vient de rendre cette semaine, notamment, que le devenir de la retraite des Français est un sujet urgent !

Le Sénat a sans doute mis au jour, avec l'article 9, l'un de ces magnifiques tours de passe-passe budgétaires dont vous avez le secret, puisqu'en réalité cet article supprime 200 millions d'euros au titre du FMESPP – fonds de modernisation des établissements de santé publics et privés – pour réinjecter, à l'article 43, 500 millions d'euros dans...

Le texte revient aujourd'hui dans notre assemblée après quelques améliorations apportées par le Sénat. Les membres du groupe Les Républicains gardent quelques regrets. Premièrement, nous regrettons que l'évolution du financement de l'assurance maladie ne soit toujours pas à l'ordre du jour. Alors que nous sommes au plus fort de la crise sanita...

Enfin, comment ne pas renouveler l'expression de notre étonnement de voir renvoyée aux calendes grecques la négociation conventionnelle avec les médecins libéraux, en dépit des débats qui se sont tenus à l'Assemblée nationale et au Sénat. En somme, il faut continuer à débattre. C'est la raison pour laquelle le groupe Les Républicains ne soutie...

Nous sommes en train de nous partager le gâteau, si je puis l'appeler ainsi, des déprogrammations d'opérations. La Fédération hospitalière de France a publié, aujourd'hui, un communiqué dont les chiffres donnent une idée de la dimension humaine et sanitaire à la situation. À la fin du mois d'août, 1,1 million d'actes ambulatoires avaient été dé...

Je ne comprends pas bien votre entêtement à refuser de pérenniser l'exonération TODE. Depuis trois ans maintenant, ce dossier revient à chaque PLFSS. Cette fois, l'exonération est prévue pour deux ans : au total, elle aura duré cinq ans. Cela signifie que, sur le fond, vous reconnaissez la pertinence du dispositif. En outre, vous n'avez quasime...

Tout au long des débats en première lecture et encore récemment en commission, on nous a répété que les organismes d'assurance complémentaire étaient sollicités spontanément, presque volontairement. Je rappelle qu'en droit, une cotisation spontanée et volontaire correspond à un don ; lorsqu'elle est fixée dans une loi de financement, il s'agit ...

Encore un sujet sur lequel, à un moment donné, il faudra mener une véritable réflexion afin de distinguer ce qui relève de l'assurance-maladie et ce qui relève du budget de l'État. En soi, la reprise de la dette des hôpitaux est plutôt une bonne idée – en tout cas, je l'ai toujours soutenue – , mais est-ce réellement du ressort de l'assurance-...

J'apporterai quelques petites précisions utiles, et d'abord concernant le vocabulaire. Monsieur le rapporteur général, la jurisprudence ne naît que de la décision d'une juridiction. Or les URSSAF n'en sont pas encore, a priori, et ne sont pas habilités à juger. Ensuite, il m'a semblé que nous étions encore dans un État de droit, où le droit s'...

Monsieur le ministre, vous ne méconnaissez évidemment pas la situation, mais l'heure n'est plus aux rapports. La situation de la santé mentale dans notre pays est devenue une véritable urgence nationale. La fondation FondaMental estime à 12,5 millions le nombre de Français atteints, à un titre ou à un autre, d'une maladie mentale et évalue le c...

Monsieur le ministre, il y a quelques instants, vous avez failli vous énerver en nous présentant, avec passion et fougue, tout l'intérêt et toute l'attention que vous portez à la télémédecine. Vous nous avez notamment indiqué que pendant la crise sanitaire, les téléconsultations ont été multipliées par plus de cent. Mais vous auriez dû préciser...

Je souhaite adresser un petit message au Gouvernement. Vous avez dit, monsieur le ministre délégué, que vous ne fermiez évidemment pas la porte à des discussions sur l'amendement de M. Blanchet. D'autres amendements concernaient le secteur agricole et ceux-ci se rapportent à des professions paramédicales. Dans la situation où se trouve notre p...