⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Jean-Charles Colas-Roy pour ce dossier

20 interventions trouvées.

Il y a quelques jours, le Président de la République a annoncé la programmation pluriannuelle de l'énergie, qui constitue la feuille de route énergétique de notre pays pour les dix prochaines années.

Cette annonce était bien sûr très attendue, car cette feuille de route est essentielle pour répondre au défi climatique et pour engager concrètement la transition écologique avec un triple impératif : réduire nos consommations d'énergie, diminuer nos émissions de carbone dans le bâtiment, les transports, l'industrie, l'agriculture, et développe...

Comment ne pas les comprendre ? Le pouvoir d'achat des Français a baissé de 400 euros entre 2006 et 2017, soit près de 40 euros par an pendant dix ans. Le sentiment d'injustice qui s'exprime est donc légitime. Face à cette mobilisation, l'urgence était de répondre à l'inquiétude qui s'exprime, aujourd'hui, maintenant, tout de suite. Monsieur l...

… vous décidez de rendre possible les conditions d'un dialogue réussi dans l'ensemble des territoires, vous décidez d'une meilleure acceptabilité par l'ensemble des Français de la nécessaire transition énergétique.

Nous ne changeons pas notre cap ni notre ambition pour diminuer notre dépendance aux énergies fossiles et pour lutter contre les dérèglements climatiques. Aujourd'hui, celles et ceux qui choisissent d'opposer l'urgence environnementale à l'urgence sociale font peser une lourde responsabilité sur nos concitoyens et vis-à-vis des générations futu...

Nous, députés du groupe La République en Marche, serons présents dans l'ensemble de nos territoires pour écouter les attentes des Français.

Écouter ne signifie en aucun cas renoncer à atteindre nos objectifs. Nous voulons écouter pour faire émerger des solutions concrètes et simples à mettre en oeuvre dans le quotidien de nos compatriotes, écouter pour relayer des actions vertueuses engagées par les collectivités territoriales, actions que l'État pourra accompagner ou reprendre à s...

Depuis le mois de juin 2017, notre action en matière d'écologie est pragmatique. Nous avons d'abord choisi de tourner définitivement la page des énergies fossiles. Dès décembre 2017 nous avons voté l'interdiction de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures sur le territoire national.

Pour améliorer la qualité de l'air que nous respirons, nous avons programmé la fin de la vente des véhicules à combustion thermique d'ici à 2040. Chaque année, en France, 48 000 décès prématurés sont liés à la qualité de l'air, et on en compte 500 000 en Europe.

Nous réalisons, dans ce quinquennat, la fermeture des quatre dernières centrales à charbon de métropole en accompagnant la reconversion des territoires concernés. Nous renforçons nos aides à la conversion des chaudières au fioul. En dix ans, plusieurs millions de Français pourront accéder, à moindre coût, à une chaudière plus performante.

Il ne suffit pas d'annoncer les choses, il faut ensuite les mettre en oeuvre. Le ministère de la parole, ça suffit ! La centrale de Fessenheim devait être fermée sous le quinquennat précédent ; c'est nous qui le faisons !

Pour aller plus loin, nous avons choisi de diversifier notre mix énergétique en développement massivement les énergies nouvelles. Concrètement, nous triplerons notre capacité de production d'énergie éolienne d'ici à 2030. Nous quintuplerons notre production d'énergie solaire. Concrètement, nous multiplierons les projets de production de chaleu...

… dans la formation des acteurs et le développement des filières d'avenir : batteries, hydrogène, réseaux intelligents. La France est forte d'une histoire, d'une expertise et de nombreux savoir-faire dans le domaine de l'environnement. Nous pouvons en être fiers et nous devons continuer d'innover.

Nos choix écologiques sont autant d'opportunités économiques. Nous allons ainsi créer plusieurs centaines de milliers d'emplois qualifiés et non délocalisables, dans l'ensemble de nos territoires dans les dix ans qui viennent.

En matière d'écologie, de lutte contre les dérèglements climatiques et de préservation de la biodiversité, nous faisons déjà beaucoup mais nous avons conscience du chemin qu'il reste à parcourir.

La période de contestation populaire que nous connaissons, qui s'est cristallisée autour de la hausse des prix des carburants, doit nous enseigner une chose : les mesures pour amorcer la transition écologique doivent d'abord être discutées, débattues et partagées pour pouvoir être pleinement acceptées. Le Parlement doit être un des lieux de ce ...

… dans cette assemblée, nous continuerons à faire de la transition écologique une priorité, comme en attestent deux projets de loi structurants pour le quotidien des Français : la loi sur l'économie circulaire, et la loi d'orientation des mobilités. Ce dernier texte est très attendu, car la thématique des transports est au coeur des préoccupati...

Elle continuera d'agir pour rendre concrète la transition écologique. Les élus que nous sommes portent aujourd'hui une responsabilité immense. Celle de devoir garder une vision à long terme des grands enjeux de notre monde, tout en se préoccupant du quotidien de nos concitoyens à court terme, partout en France. Monsieur le Premier ministre, «...

C'est ce que nous ferons à vos côtés, monsieur le Premier ministre. Vous pouvez compter sur le soutien de l'ensemble du groupe La République en marche.