⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Jean-Louis Thiériot pour ce dossier

10 interventions trouvées.

Le Conseil d'État souligne qu'en l'état du droit, l'usage des caméras aéroportées est complexe. Il est donc de notre devoir de législateur de faire ce que nous faisons et d'adapter le droit pour utiliser ces moyens de manière adéquate. De l'autre côté de l'hémicycle, on n'a qu'un mot à la bouche : la désescalade. Mais ces moyens aéroportés son...

Un principe général du droit pénal veut que le droit pénal soit d'interprétation stricte. Le droit de la presse est généralement d'interprétation plus stricte encore, notamment en matière procédurale – il suffit d'avoir fréquenté la dix-septième chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris pour le savoir. Pour protéger nos fo...

Réfléchissons en termes d'efficacité. Ne pouvoir réagir à l'événement, voire à l'urgence, qu'après avoir demandé et obtenu un avis conforme du procureur de la République, c'est priver le système de tout son intérêt, qui réside justement dans sa rapidité, sa réactivité.

Notre société est une société de l'image et, dans une société de l'image, l'image est une arme. Aujourd'hui, cette arme, avec des images et des vidéos tronquées, sert à démolir la réputation de certains policiers qui ont fait leur devoir, et qui l'ont fait correctement.

Rétablissons donc l'équilibre des armes. J'étais avocat et je sais à quel point l'équilibre des armes est important. Nous qui sommes habités par l'État de droit, rétablissons cet équilibre dans la vie publique et permettons aux policiers d'en bénéficier lorsqu'ils sont traînés dans la boue.

Il y a deux philosophies face aux terribles violences symboliques commises contre ceux qui représentent la République. La première, qui est la nôtre et que M. le rapporteur a très bien expliquée, est celle de la responsabilité : on obtient une réduction de peine quand on fait des efforts pour se réinsérer. Et il y a la philosophie du guichet, l...

Il s'agit simplement d'étendre à tous nos militaires la faculté de porter une arme de service en dehors du service. La tragédie de Nice nous a révélé l'importance des primo-intervenants armés ; M. le rapporteur a rappelé le rôle joué par ce commissaire qui au Bataclan, seul, a sauvé des vies. En France, les militaires sont environ 100 000 : aut...

Un seul mot : ces amendements sont absurdes. Nous sommes dans le continuum de sécurité. Les agents de sécurité privée, que je salue, contribuent à la sécurité de tous. On sait que ce sont souvent des personnes modestes, qui exercent un travail difficile et qui vivent, au coeur de leur activité, la violence et l'hostilité des gens qu'ils ont pou...

Cet article ne doit pas être supprimé, ne serait-ce que par respect pour ceux que nous voyons tous les jours devant nos supermarchés.

Une fois de plus, je suis stupéfait : nos collègues de la France insoumise jugent le texte catastrophique au motif qu'il risque d'envoyer en prison ceux qui s'en prennent aux personnes exerçant une activité de sécurité privée. J'aimerais que les agents de sécurité privée les entendent : ils sauraient que certains députés ne veulent pas que ceux...