⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Julien Borowczyk pour ce dossier

12 interventions trouvées.

Monsieur le président, madame la ministre, mes chers collègues, hausse du prix du gazole, hausse du prix du super, hausse du prix du tabac, mais aussi hausse du prix des pneus, hausse du prix de la vidange, hausse du prix des péages, …

… hausse du prix des vêtements, de l'électroménager, des loisirs : voilà ce que nous proposaient Les Républicains dans leur programme présidentiel, il y a tout juste un an.

Eh oui, l'augmentation de deux points de la TVA, soit une hausse de 10 % du taux normal de TVA, aurait entraîné mécaniquement l'augmentation de tous les prix. Cette hausse de la TVA aurait d'ailleurs pénalisé deux fois plus les conducteurs. C'est là tout le paradoxe de la proposition de loi. En effet, la TVA s'applique deux fois sur les carbur...

La TVA, cet impôt injuste que tout le monde paie, cet impôt que tous les Français paient chaque jour dans chacun de leurs achats, cet impôt qui est le même pour tous, quels que soient leurs revenus !

Emmanuel Macron et notre majorité avons souhaité privilégier la voie de la sagesse et du pragmatisme en défendant une hausse globale du pouvoir d'achat des travailleurs. Cette hausse du pouvoir d'achat, nous l'avons voulue rémunératrice du travail et surtout universelle, quel que soit le mode de transport emprunté pour aller travailler. Aujour...

… mais cela se ferait au détriment de l'argent public, coûterait très cher aux entreprises qui financeraient les sociétés éditrices de tickets, et diminuerait le financement des transports publics. Bien sûr, tous les travailleurs ne bénéficient pas d'un accès aux transports en commun. Bien sûr, il convient de comprendre la ruralité et ses beso...

J'y viens, justement ! Cette ruralité, comme nombre de mes collègues de la majorité, je la pratique quotidiennement dans ma circonscription de la Loire.

Eh oui ! Cette ruralité, je l'écoute, je la comprends, j'accompagne son développement. Mais cette ruralité ne doit jamais être considérée comme un pré carré électoral…

Cette ruralité, c'est la France et, que l'on soit de Paris ou de Chalmazel, de Strasbourg ou de Panissières, de Marseille ou de Nervieux, on est avant tout français. Nous, députés de la majorité, nous estimons que l'unité est toujours plus forte que le morcellement idéologique.

Nous estimons que développer un pays, c'est promouvoir l'installation d'entreprises et d'auto-entrepreneurs partout, y compris dans les territoires ruraux. Nous refusons la pensée que vous développez en cantonnant les emplois dans les grandes métropoles. Dans votre schéma, les petites villes et villages seraient des lieux sans vie, uniquement d...

Mes chers collègues, aujourd'hui, nos réformes commencent à porter leurs fruits et la ritournelle des Républicains sur le pouvoir d'achat semble accuser un coup de pompe.

Alors, si certains pensaient en 2017 que les citoyens avaient voté pour Emmanuel Macron et pour notre majorité par défaut, il semblerait en 2018 que, comme chez Total, les citoyens ne reviendront plus chez nous par hasard !