⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Ludovic Mendes pour ce dossier

12 interventions trouvées.

Je sais que le sujet est très important et, chers collègues alsaciens, nous l'avons encore dit hier, l'histoire dont vous parlez nous est commune. Mais je ne pense pas qu'il faille avoir ce débat aujourd'hui ni que celui-ci doive durer aussi longtemps, sachant que la compétence dont nous parlons n'appartient ni au département ni à la région. N...

Je ne parle pas de nous, mais des nouvelles générations, cher collègue ! Nous pouvons cependant innover sur nos territoires. Peut-être faudrait-il se rapprocher de l'association Le Souvenir français, qui accomplit un travail formidable pour répondre aux plus jeunes, qui se sentent éloignés de l'histoire de nos territoires. En tout cas, le probl...

Nos collègues alsaciens du groupe Les Républicains nous expliquent que la région administrée par Les Républicains n'est pas d'accord pour discuter avec eux…

C'est d'autant plus intéressant que vous êtes majoritaires dans chacun des deux départements et à l'échelle régionale. Par ailleurs, les départements n'ont pas compétence en matière de fonds Interreg, puisque ceux-ci concernent notamment le développement économique, l'écologie.

L'article 1er donne tout son sens à ce projet de loi : on y parle du transfrontalier, du bilinguisme, du transport, de la compétence des activités et un peu du tourisme ; on voit que l'Alsace a besoin de cette différenciation pour pouvoir travailler au quotidien, et c'est particulièrement vrai pour les élus des collectivités territoriales. Cela...

Il faut donc soutenir ce projet dans ce sens, car nous aurons besoin, demain, de montrer que cela fonctionne en Alsace pour que cela puisse fonctionner dans le reste de la région. Il faut donc soutenir cet article 1er.

Madame la présidente, j'aurais aimé avoir mes deux minutes de temps de parole, mais je suis coupé par M. Straumann !

Il est compliqué pour moi de défendre une opinion contraire à celle de certains de mes collègues qui sont non seulement de la majorité mais surtout de la même région que moi. Toutefois, il s'agit là d'un texte relatif aux compétences de la Collectivité européenne d'Alsace, non de la région Grand Est. Nous devons rester dans le cadre des accords...

Je voulais juste ne pas laisser le monopole de la Moselle à M. Di Filippo – cela s'avère un peu compliqué pour moi. Une chose m'échappe. Étant issu des rangs de la majorité départementale – constituée par LR et UDI, comme chacun sait – , il peut discuter plus facilement qu'une partie d'entre nous de ces sujets. Je rappelle juste que la Mosell...

L'idée, ici, n'est pas de défendre la Moselle et elle seule. Un accord conclu dans ce domaine entre la région Grand Est et les Länder allemands inclut l'Alsace, la Moselle et la Meurthe-et-Moselle. Si, demain, la nouvelle Collectivité européenne d'Alsace se voyait attribuer la compétence de l'apprentissage, cela mettrait en danger les différent...

Je répéterai ce que j'ai dit en commission. Parlons-nous de langue régionale, en l'espèce du dialecte alsacien – des dialectes alsaciens – , ou de bilinguisme, sachant que le bilinguisme ne concerne pas seulement l'allemand ? Dans certaines écoles, le corps éducatif peut imposer l'anglais comme langue obligatoire. La formation dispensée dans le...

Nous sommes en tout cas d'accord sur un point : l'apprentissage de plusieurs langues dès l'enfance est primordial pour développer une facilité en la matière.