⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Marie-France Lorho pour ce dossier

7 interventions trouvées.

C'est un amendement assez simple, puisqu'il vise à accorder davantage de liberté aux établissements. Monsieur le ministre, vous avez parfaitement fait connaître vos intentions. Je profite donc de l'occasion pour poser une question : pourquoi ne pas laisser les établissements libres, en leur transmettant les recommandations de votre ministère ? ...

Nous ne pourrons pas nous accorder sur la question de l'obligation imposée aux chefs d'établissement. Je voudrais donc ouvrir un peu le débat, même si la responsabilité des élèves varie entre le lycée et le collège. Les dispositions prévues par le texte ouvrent le champ des possibles à partir du lycée, ce qui devrait nous permettre d'ouvrir le ...

Il s'agit de lutter contre la diffusion et l'instrumentalisation d'enregistrements obscènes au sein même des établissements scolaires. Le chantage à la diffusion d'enregistrements volés, rendu célèbre par une affaire impliquant des membres de l'équipe de France de football, est un fléau pour notre société tout entière. Trop souvent, il est con...

Monsieur le ministre, je me suis inscrite sur l'article, car une importante question me préoccupe. Je confesse que je n'étais pas une excellente élève en géographie et en éducation civique. Je tâche, depuis lors, de me former aux questions politiques afin de représenter au mieux nos compatriotes. Je vous invite, chers collègues, à lire un livr...

La notion de « sensibilisation » me paraît plus utile que celle d'« éducation », car plus respectueuse de la hiérarchie naturelle entre les parents et l'école. La formation citée ici doit être une possibilité, mais il revient prioritairement aux parents d'assurer l'éducation de leurs enfants à la saine utilisation d'un tel outil.

Je dois avoir quelques craintes sur ma qualité de bonne élève, et donc sur mon choix de persévérer dans le questionnement. Quelqu'un de très bien déclarait en avril dernier au Parisien : « Ce sont ceux qui cherchent la polémique qui sont du passé. Nous sommes au contraire en train de faire un pas vers le futur. Ce que nous proposons, ce ne son...

Monsieur le président, monsieur le ministre, monsieur le président de la commission, madame le rapporteur, comme parent d'élève, je suis très favorable à la possibilité de chasser les écrans des cursus du primaire et du collège. Votre texte serait donc un pas, symbolique certes, mais qu'il convient de saluer. Toutefois, il pose un certain nombr...