⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Justice sociale


Les interventions de Nadia Essayan


Les amendements de Nadia Essayan pour ce dossier

10 interventions trouvées.

La proposition de loi que nous examinons aujourd'hui aborde des sujets aussi divers qu'importants. Elle s'intéresse ainsi à la situation des personnes âgées hébergées en établissement, aux conditions d'attribution des allocations et prestations aux personnes en situation de handicap et aux droits des plus jeunes de nos concitoyens qui débutent ...

Je veux simplement repréciser la position du MODEM. La prise en charge des frais d'hébergement est une question très importante, nous le savons tous. Ce n'est pas parce que nous n'y serions pas sensibles que nous ne voterons pas en faveur de cet article, mais parce que nous savons qu'elle sera réexaminée dans le cadre plus global de la dépendan...

Il est très important qu'elle soit envisagée dans ce cadre parce que cela nous permettra de disposer de tous les éléments de contexte.

Alors que nous nous apprêtons à voter, il se passe quelque chose de très dérangeant. Nous traitons de questions essentielles. C'est vrai, l'allocation aux adultes handicapés doit être considérée comme une allocation particulière et une réflexion approfondie doit être menée à ce sujet, tout comme pour les autres mesures de ce texte. A priori, il...

Laissez-moi m'exprimer ! En procédant par petits bouts, comme aujourd'hui, nous montrons-nous vraiment conscients de tous les enjeux ?

Bien sûr, il serait plus facile de tout voter et de nous placer ainsi dans le camp des bons, des gentils.

Mais il me semble nécessaire de réfléchir au sujet dans les meilleures conditions possibles afin de l'envisager dans sa globalité et de prendre en compte toutes les conséquences qui découleraient des mesures envisagées.

Vous poussez les hauts cris, mais les gouvernements que vous avez soutenus n'ont pas fait grand-chose pendant les vingt dernières années ! Aujourd'hui, la volonté d'agir est là.

… mais elles seraient plus à leur place dans un vaste projet de loi consacré à la dépendance. Elles seraient ainsi mieux construites et pensées et nous les voterions alors bien plus volontiers.

Que l'on vote pour, contre ou que l'on s'abstienne, le résultat ne sera satisfaisant pour personne, surtout pas pour les personnes handicapées. Le groupe MODEM ne donnera pas de consigne de vote.