⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Nicolas Forissier pour ce dossier

16 interventions trouvées.

Il est tard, et je serai bref. Mais je dois aborder un sujet qui préoccupe énormément le monde agricole, et sur lequel nous n'avons pas de perspectives : la surtransposition des directives européennes, qui entraîne une perte de compétitivité de notre agriculture. Nous n'allons pas lancer un grand débat maintenant. Mais cet amendement demande u...

Je ne dirai que deux mots : je suis assez d'accord avec ce qui a été dit par les uns et les autres sur la nécessité de faire très attention à cette question du foncier. Comme vient de le dire l'un de nos collègues, une réflexion beaucoup plus globale doit être menée sur l'accès des jeunes au foncier agricole, y compris en imaginant de nouveaux ...

Monsieur le ministre, s'agissant d'un amendement d'appel, vous nous répondrez que celui-ci, portant sur une réserve de précaution qui remplacerait la dotation pour aléas, est un cavalier budgétaire. Mais je veux, en défendant ces deux amendements, souligner l'importance de ce débat – je sais que vous en êtes conscient – et la nécessité de mettr...

Je comprends très bien votre préoccupation, monsieur le ministre. Je connais cette maison et je sais la difficulté qu'il y a à négocier avec la Commission de Bruxelles. Mais nous sommes le Parlement : l'Assemblée nationale est souveraine et représente le peuple. Le peuple peut aussi, par l'intermédiaire de ses représentants, envoyer des signaux...

Monsieur le ministre, je suis personnellement d'accord avec vous : la dimension économique est très importante dans le débat sur les relations entre le bien-être animal et les filières économiques. Je regrette toutefois que vous ayez élargi de manière inappropriée ce débat à des positionnements plus politiques, qui ne sont pas représentatifs d...

Je pense qu'il faut soutenir la proposition de Guillaume Garot. Qui peut le plus peut le moins : le Gouvernement et l'Assemblée peuvent tous deux travailler sur ce sujet. je donnerai un exemple qui va dans le sens de la proposition de Guillaume Garot. Des bénévoles de la redistribution alimentaire comme les Restos du coeur récupèrent auprès de...

Cet amendement a pour objectif de mieux valoriser, de façon incitative, l'utilisation de la mention « élevé sur paille ». Beaucoup d'animaux sont élevés sur des sols nus, en béton ou en grillage. Mais un certain nombre d'éleveurs utilisent de la paille en guise de litière, notamment afin d'assurer un meilleur confort thermique aux animaux. Cett...

Monsieur le rapporteur, comme je vous l'ai dit tout à l'heure, qui peut le plus peut le moins. Je ne vois pas en quoi cela pose un problème de préciser, par ce projet de loi, une expression qui est déjà utilisée de façon dispersée. Cela nous permettrait d'aller dans le bon sens, d'inciter les éleveurs à adopter des pratiques favorables au bien-...

Nous sommes tous sensibles, je crois, à la nécessité de développer les circuits courts, de créer ce lien entre, d'une part, l'agriculture « de proximité » et, de l'autre, la nourriture de nos enfants, de nos anciens et la nourriture collective dans son ensemble. Je ferai juste trois remarques. La première est qu'il serait dangereux, monsieur l...

On ne peut se contenter d'une impulsion par le haut qui n'entraînerait pas les acteurs locaux, qu'ils soient producteurs, donneurs d'ordre ou responsables de cantine dans les établissements scolaires ou dans les maisons de retraite. Il faudra donc être très offensif et attentif à la réalité du terrain dans la mise en oeuvre des orientations. C...

Il est défendu. Je laisse le soin à Patrice Verchère, qui a déposé un amendement identique, de présenter les arguments en faveur de ce que nous proposons.

Je ne reviendrai pas sur ce qui a été – très clairement – dit. On nous a expliqué à de multiples reprises qu'il fallait montrer le cap, qu'il fallait que les choses soient claires. Vous-même, monsieur le ministre, avez jugé qu'il fallait renforcer le texte, et renforcer la médiation. Nous en sommes d'accord. Ces amendements sont des amendement...

J'irai dans le même sens que mes collègues. Comme nous vous l'avons dit hier, monsieur le ministre, cet amendement a pour objectif de conforter votre texte, de clarifier et de renforcer le rôle des organisations de producteurs et d'éviter les contournements abusifs. Par ailleurs, cet amendement est très lié au renforcement de la médiation, puis...

Ces amendements, au fond, permettent de responsabiliser les professionnels en leur faisant confiance, monsieur le ministre. Il y a là un signal envoyé à la profession qui va dans le bon sens.

Beaucoup a été dit, notamment sur le fait que ce texte va dans le bon sens. Avec l'inversion de la formation du prix, il répond à une problématique essentielle, afin d'essayer de garantir un revenu à nos exploitants agricoles. C'est une bonne chose, monsieur le ministre, même s'il faudra, comme Philippe Vigier et bien d'autres l'ont dit tout à ...

L'évolution ne sera pas seulement quantitative, mais aussi qualitative. À l'heure actuelle, des centaines de millions de consommateurs dans les pays émergents ont acquis ou sont en train d'acquérir le pouvoir d'achat moyen européen, qui leur permettra de se nourrir comme nous le faisons. Ils nous voient faire ; ils connaissent notre réputation....