⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Nicole Dubré-Chirat pour ce dossier

11 interventions trouvées.

En 2017, nous avions déjà commencé à réformer le système de retraite s'appliquant aux députés. En effet, avec les deux lois pour la confiance dans la vie politique, nous avions entériné la fin du régime spécial de retraite des députés et l'alignement de l'allocation de fin de mandat sur le régime de droit commun de l'allocation d'aide au retour...

Avant ces lois, les députés bénéficiaient d'un régime spécial de retraite, certes réformé en 2010, mais qui leur permettait tout de même de percevoir une retraite de près de 1 200 euros mensuels après un seul mandat de cinq ans. Il s'agissait d'un système très avantageux, auquel nous avons décidé de mettre un terme en validant l'alignement sur ...

Nous sommes les seuls à avoir proposé la fin des régimes parlementaires. La droite et la gauche ont réformé les régimes de retraite sans se saisir du sujet et, dans son contre-projet, La France insoumise ne propose pas de s'attaquer à la retraite des parlementaires, ce qui est pour le moins troublant.

De quoi parle-t-on à travers cette réforme ? Depuis des jours, on vous entend décrire en termes noirs, pessimistes, le travail tel qu'il se pratiquait peut-être dans les années soixante, et parler de la condition des femmes.

Bien sûr que la fatigue physique et psychologique existe dans le travail. Depuis plus de quarante ans, j'exerce comme soignante dans les hôpitaux, les cliniques, ainsi que dans le secteur libéral.

Les modalités du travail ont évolué. Je constate aussi que, dans le secteur public, quand la retraite était à 55 ans, les personnels partaient à 57 ans et qu'aujourd'hui, alors qu'elle est à 57 ans, ils partent à 59 ans. Pourquoi ? Peut-être parce que le montant des pensions de retraite est bas, mais peut-être aussi parce qu'ils ont eu leurs e...

Le compte pénibilité permettra de partir deux ans plus tôt. Les primes seront intégrées au calcul. Et que dire de la cessation progressive d'activité, du compte épargne et du cumul emploi-retraite ?

Tout ça, c'est la vraie vie, et nous sommes nombreux sur ces bancs à l'avoir connue, tous les jours, au travail.

Je pense que ce qui intéresse les gens aujourd'hui, c'est le travail. À 20 ans, la première préoccupation n'est pas la retraite que l'on prendra peut-être un jour, c'est le premier boulot qu'on va décrocher, en espérant qu'il correspondra à ce qu'on souhaite.

Je souhaite revenir sur le principe d'universalité, qui est défini comme le caractère de ce qui concerne tous les hommes. Tel est l'objet de la réforme des retraites : qu'il n'y ait qu'un seul et même système de retraite pour tous les Français, au lieu des quarante-deux existants. Tout individu prépare sa retraite : il nous faut donc mettre en...

… pour tenir compte des difficultés d'exercice à un âge plus avancé. Ce système universel correspond davantage aux modalités de travail de la nouvelle génération : passer du secteur public au secteur privé, être travailleur indépendant ou autoentrepreneur en France ou en Europe. Il sera ainsi plus facile à chacun de reconstituer sa carrière, de...