⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Olivier Faure pour ce dossier

5 interventions trouvées.

Monsieur le Premier ministre, je vous ai écouté avec attention hier et aujourd'hui. Nous sommes à l'issue d'un débat important, que vous avez même qualifié de « grand » et auquel nombre de Français ont participé, même si nous en attendions davantage. Vous avez reconnu vous-même qu'il ne sera plus possible de gouverner comme avant. Votre porte-...

Vous avez ensuite évoqué la « tolérance fiscale zéro » des Français. Pas ça ! Pas vous ! C'est un slogan qui pourrait servir aux populistes, alors que vous vous présentez comme un rempart contre eux ! Les Français présentent une tolérance à l'égard de la fiscalité. Après tout, nous en avons besoin pour financer nos EHPAD, nos hôpitaux, nos éco...

J'entends que vous allez relancer des chantiers. Mais il ne s'agit plus de gagner du temps ! Il faut seulement convoquer une conférence sociale, comme vous ont invité à le faire Laurent Berger, qui n'est pas le syndicaliste qui vous est le plus hostile, ou Nicolas Hulot, qui n'a pas refusé de partager avec vous une partie du quinquennat.

C'est pourquoi je vous demande comment vous voulez avancer maintenant, monsieur le Premier ministre. Comment un consensus pourra-t-il émerger du grand débat ? Comment faire pour qu'il y ait plus de cohésion ? Comment fédérer davantage les Français au lieu de les opposer les uns aux autres ?

Au fond, comment faire pour que le mouvement né il y a plus de vingt semaines s'éteigne, non de sa belle mort, mais parce qu'il y aura enfin plus de concorde dans notre pays ?