⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Sécurité globale


Les interventions de Patrick Mignola


Les amendements de Patrick Mignola pour ce dossier

8 interventions trouvées.

La proposition de loi relative à la sécurité globale a pour objectif de définir un continuum de sécurité et surtout, pour être appliquée, de protéger ceux qui doivent l'être parmi les forces de l'ordre. Elle est d'autant plus nécessaire que les Français sont attachés à la liberté. Ils sont d'abord attachés à leur liberté ; or c'est bien en prot...

Je me réjouis que M. le ministre ait accepté que les agents de sécurité qui interviennent au nom et pour le compte de l'État aient un casier judiciaire B2 vierge. Et je salue le travail réalisé en séance, la représentation nationale ayant limité cette sous-traitance à 50 %. Nous avons par ailleurs encadré le port d'arme en dehors des heures de...

Je salue à cet égard l'excellent travail de Laurence Vichnievsky, qui a fait profiter la représentation nationale de son expérience, de son expertise.

Grâce aux modifications que, à la demande du président Castaner, le Premier ministre a bien voulu apporter à l'article 24, nous ne nous trompons plus de cible. La cible, ce ne sont pas les journalistes, la liberté de la presse ; ce sont les harceleurs, ce sont les hargneux,

ce sont ceux qui crient « ACAB » – all cops are bastards, tous les flics sont des salauds – , ce sont ceux qui vont livrer votre visage, votre adresse, le nom de vos enfants, celui de leur école pour qu'ensuite ils soient livrés à la vindicte populaire et que s'organise une traque. C'est eux, la cible, et nous en avons désormais la garantie. C...

Au vu des actes intolérables commis hier soir place de la République, voici les questions que nous devons nous poser en vertu du principe selon lequel tout changement, en matière régalienne, doit entraîner un encadrement en matière de protection des libertés publiques. Si nous votons ce texte, les journalistes pourront-ils continuer à filmer ?

Oui. Seront-ils obligés de demander des accréditations pour aller filmer ? Non. Le ministre pourra-t-il appliquer des sanctions si les enquêtes internes conduites, éventuellement externes, démontrent que des actes délictueux ont été commis ? Oui. Voilà les conditions que nous avons fixées, les moyens que nous avons organisés au cours de nos dis...

Dès lors, parce que ces garanties ont été apportées et parce qu'au fond les députés du groupe Dem sont des républicains, une large majorité d'entre eux voteront pour le texte.