⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Patrick Mignola pour ce dossier

20 interventions trouvées.

Quand la covid-19 a infesté la France, nous avions tout à craindre de cette nouvelle épreuve s'abattant sur un pays convalescent. Une croissance en hausse et un chômage en baisse n'avaient pas vaincu la défiance d'un peuple traversé par les crises sociales et morales qui rongent toutes les démocraties modernes, divisé par des réflexes de repli ...

La deuxième ligne, qui a travaillé, a fait face. La troisième, civiquement confinée, a fait face. Et l'État a fait face. Nos remerciements et nos applaudissements doivent aussi aller à nos services publics, à nos élus locaux, aux parlementaires qui ont assuré la continuité démocratique et au gouvernement d'Édouard Philippe qui a géré cette crise.

Ils doivent aussi vous être adressés, monsieur le Premier ministre, vous qui aviez la charge du déconfinement et qui l'avez réussi, dans un délicat mélange d'autorité et d'humanité, d'accent et d'accents toniques.

Au moment où vous passez de responsable du déconfinement à chef du Gouvernement, nous tenions à vous en remercier aussi. C'est de ce pays qui fait face, même s'il est divers et parfois querelleur, même s'il aime tant se dénigrer, c'est de ce pays qui resserre ses liens devant l'épreuve que nous avons besoin pour affronter les nouvelles épreuve...

Il faut territorialiser l'action pour en démultiplier les effets, en métropole comme en outre-mer – je pense à nos compatriotes d'outre-mer dans leurs territoires ainsi qu'aux ultramarins qui travaillent et étudient en métropole. Ensuite, nous devons une priorité à la génération qui entre sur le marché du travail à partir de septembre. Ce sont...

Décidons ici que la bonne répartition d'un bénéfice, c'est un tiers pour le salarié, un tiers pour l'actionnaire et un tiers pour l'investissement, prioritairement écologique, dans l'entreprise.

Bien sûr, les règles d'application seront définies avec les branches et les partenaires sociaux, mais quelle ambition ce serait, quel signal pour tout le pays ! Tenons la promesse que celui qui fait ne peut pas valoir moins que celui qui a – même s'il accepte de risquer ce qu'il a.

L'entreprise est le premier acteur de la transition écologique : il faut que le travail, le capital et l'avenir soient considérés à parts égales dans la richesse créée. Au sortir de cette crise, la France pourra ainsi proposer au monde un nouveau modèle, un capitalisme à visage humain – après l'économie sociale de marché à l'allemande, une écol...

C'est l'objet de la loi organique que vous avez annoncée tout à l'heure, qui permettra la différenciation territoriale, ainsi que de la loi dite 3D de Jacqueline Gourault : décentralisation, déconcentration, différenciation. Il y a même un quatrième D qui serait la condition des trois premiers : le dialogue. Que les collectivités se parlent – e...

Les élus locaux et les acteurs de terrain ont une indigestion de millefeuille ! L'ancien maire de Prades doit bien voir ce que l'ancien maire de La Ravoire veut dire… Repensons la fiscalité locale pour baisser – cher président Abad, qui nous rejoindrez bientôt – les impôts de production.

Je sais les collectivités locales très attachées à leur liberté fiscale mais il faut choisir : si l'on souhaite la relocalisation industrielle, ou tout simplement l'investissement industriel, convenons que CVAE – cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises – , CFE – cotisation foncière des entreprises – et C3S – contribution sociale de sol...

Mais restez plutôt à la tête d'un gouvernement de dépassement et oublions ces débats stériles entre la droite et la gauche ! Enfin, bâtissons les prochains contrats de plan État-région sur des objectifs de développement durable, votés au Parlement et dans les assemblées locales – j'insiste sur ce point car les parlementaires ne sont plus élus ...

Justement, après le partage de la richesse et des pouvoirs, partageons aussi les ressources. J'ai déjà formulé des propositions concrètes auparavant sur la transition écologique tant ce sujet est transverse, mais il semble nécessaire que nous portions aussi un débat sur le fond, quant à la compatibilité – ou la non-compatibilité – de l'écologie...

qui seuls nous permettront de réduire le nombre de camions qui saturent nos villes et nos vallées. Construisons ensemble un écoloptimisme plutôt qu'un écolostracisme, fondé sur des victoires de tous les jours plutôt qu'une intransigeance sans conséquence. Je sais que c'est ce que va faire ce gouvernement, et c'est ce dont nous avons besoin. Seu...

Pour terminer, je crois que nous devons aussi partager la représentation politique. Nous avons besoin de revitaliser la démocratie. L'abstention municipale n'était pas due qu'au covid-19. Nous vivons une profonde crise de la représentation. Les Français pensent que leur bulletin de vote ne sert à rien ou, au mieux, qu'ils signent un chèque en b...

nous pensons que démocratie parlementaire et participation citoyenne vont de pair. Toutefois, mes chers collègues, la démocratie représentative doit aussi renforcer sa propre représentativité. Regardons cet hémicycle : des forces politiques sont quasi absentes ou sous-représentées, alors qu'elles pèsent des millions de voix. Où pouvons-nous dé...

Un président de groupe de la majorité ne devrait pas dire cela car, même quand on est proportionnaliste, on l'oublie vite si l'on devient majoritaire à l'Assemblée. Mais je le dis au nom de mon groupe, je le dis pour beaucoup d'autres ici qui pensent la même chose, et pour l'immense foule des électeurs qui ne vont plus voter : nous devons évide...

Être démocrate, c'est aussi accepter que notre société n'est pas assez démocratique. Adoptons la proportionnelle, départementale ou bi-départementale, pour être toujours arrimés au terrain – avec une prime majoritaire, pour que le pays soit gouvernable mais que soit néanmoins incitée la culture de majorités de projet. Donnons un coup de neuf, e...

Monsieur le Premier ministre, vous sollicitez notre confiance. Les députés du groupe du mouvement démocrate et bien au-delà, dans cette majorité centrale, sont des femmes et des hommes qui ont choisi l'engagement parce qu'ils croyaient que progrès économique et progrès social n'étaient pas incompatibles, que promouvoir le premier sans le second...

Monsieur le Premier ministre, vous sollicitez notre confiance : les députés du groupe MODEM vous l'accorderont. Je ne doute pas que vous travaillerez en confiance avec le Parlement, car il n'y a pas de démocratie forte ni de gouvernement fort sans parlement puissant. Nous voterons la confiance parce qu'ensemble, nous rendrons aux Français cette...