⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Philippe Vigier pour ce dossier

9 interventions trouvées.

Madame la présidente, monsieur le secrétaire d'État, monsieur le président de la commission des finances, monsieur le rapporteur général, mes chers collègues, je tiens d'abord à féliciter Éric Woerth et Joël Giraud, qui ont bien voulu que nous prenions un peu de temps pour évaluer les politiques publiques. Nous étions habitués à des marathons b...

Elle met en lumière deux angles morts de l'action du Président de la République : l'attention portée aux classes moyennes et aux plus fragiles, d'une part, et celle portée aux conséquences dramatiques des fractures territoriales toujours plus importantes, d'autre part. Je sais qu'il s'agit d'un sujet cher à M. le secrétaire d'État. J'aurais éga...

… qui nécessiterait à mes yeux une véritable mobilisation afin que les actes suivent les paroles. En revanche, je vous le dis, madame Rabault, nos convergences de vue vont s'arrêter rapidement.

C'est la raison pour laquelle – ne soyez pas déçus ! – notre groupe ne pourra pas soutenir cette proposition de résolution. Vous prétendez que, contrairement à Emmanuel Macron, François Hollande avait fixé un cap budgétaire clair pour la nation. Je ne vous rappellerai pas ses deux premières décisions, qui sont encore dans ma mémoire : la suppr...

Vous avez ensuite eu un petit retour de flamme et vous l'avez quand même augmentée ensuite, ayant eu quelques remords.

Vous avancez que la politique budgétaire de François Hollande aurait porté ses fruits. Un peu d'humilité, tout de même ! Je ne serai pas aussi violent qu'Éric Alauzet, qui a dû oublier que, dans une précédente majorité, il avait tout voté – ce qui n'est pas mon cas – , mais c'étaient près de mille chômeurs de plus par jour, un pouvoir d'achat e...

Oui, je suis de ceux qui ont dit – reprenez mes propos, monsieur Bricout – que la suppression brutale des emplois aidés n'était pas le chemin à prendre. Lisez bien, et écoutez. C'est un fait, mais une politique de l'emploi n'est pas seulement une politique de traitement social du chômage : c'est une politique d'attractivité et de compétitivité....

J'ai dit que vos propositions étaient très intéressantes, mais vous ne m'écoutez plus depuis que je vous ai déçu avec la première partie de mon propos. Madame la présidente, mes chers collègues, avec cette proposition de loi que vous avez refusée voilà quelques mois, force est de constater que nous sommes toujours au point mort. Il y a urgence...

… pour apporter des réponses spécifiques à chaque territoire, en fonction de ses besoins. Avec cette proposition de résolution, madame Rabault, si je ne partage naturellement pas l'orthodoxie budgétaire que vous avez suivie pendant quelques années, j'imagine que, pour ce qui concerne les fractures territoriales, le Gouvernement nous entendra. ...