⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Pierre Dharréville pour ce dossier

116 interventions trouvées.

Mme Bello a déposé, au nom de notre groupe, plusieurs amendements qui ont trait à ce même dispositif, qui modifie le régime applicable outre-mer prévu dans le cadre de la loi LODEOM. Alors que les territoires d'outre-mer doivent affronter des réalités spécifiques, le resserrement brutal des seuils prévu à l'article 8 renforcera, comme l'a souli...

Ils ne veulent pas faire des heures supplémentaires pour faire des heures supplémentaires : ils veulent en faire parce qu'ils ne sont pas assez payés !

L'article 8 prévoit de modifier considérablement le régime des exonérations de charges sociales patronales applicables outre-mer, dites « exonérations LODEOM », en alignant les taux d'exonération et les règles de calcul sur ceux des allègements généraux et en redéfinissant les barèmes d'exonérations du régime LODEOM avec la création d'un dispos...

Nos collègues Les Républicains viennent de nous apprendre que le pouvoir d'achat est leur ADN. Au nom du groupe communiste, je tiens à demander une analyse d'ADN, parce que nous n'en sommes pas si convaincus.

Chers collègues Les Républicains, lorsque vous poussez la majorité au vice libéral, je suis toujours inquiet, parce que je les sens attendris. Je ne souhaite toutefois pas m'immiscer dans ce débat entre libéraux. On doit pouvoir gagner un salaire décent dans le cadre de l'horaire légal : assurer aux salariés un meilleur pouvoir d'achat n'est p...

Au fond, il n'y a qu'une seule raison pour laquelle ce budget doit être rejeté : il ne répond pas aux enjeux ; il ne permet pas de faire face aux besoins de santé et de protection sociale du pays ; il est complémentaire d'un projet de loi de finances injuste, qui reste dans la matrice libérale à laquelle la majorité nous a habitués. Chaque ann...

Monsieur le ministre, madame la ministre, vous qui voulez maîtriser les dépenses, que n'évoquez-vous la maîtrise des ressources, lesquelles sont ainsi dilapidées, aggravant la dette sociale tout en faisant défaut au bien public ? Vos mesures contribuent à priver la sécurité sociale de moyens. Ce faisant, vous créez les conditions d'une incapac...

D'après une étude indépendante parue aujourd'hui, les tarifs devraient augmenter de 7 % au cours des trois prochaines années, en vertu de la démarche de l'autofinancement déjà à l'oeuvre l'année dernière. Madame la ministre, votre plan s'intitule 100 % santé, nous en sommes très loin. Faites-le, faisons-le, en progressant vers un 100 % Sécu ! ...

Il y a là l'habituel tour de passe-passe, la communication contradictoire brouillant les pistes. C'est l'effet boule de neige, caractéristique de votre discours, sur ce sujet comme sur bien d'autres – le pouvoir d'achat, par exemple. Lorsque l'on secoue la boule, la neige finit toujours par retomber. Nos concitoyennes et nos concitoyens s'en re...

J'évoquerai un autre marqueur, sur lequel vous insistez avec obstination. Les retraités voient leurs pensions désindexées. Celles-ci ne seront revalorisées que de 0,3 %, alors que l'inflation s'élève à 1,3 %. Il s'agit d'une nouvelle attaque contre leur pouvoir d'achat, après l'augmentation de la CSG pour 8 millions d'entre eux et particulièrem...

Dans le pays, la colère des retraités est immense et n'en finit pas de se manifester. La piètre reculade que vous avez annoncée s'agissant de la CSG voici de longs mois ne concerne qu'un petit nombre d'entre eux. Surtout, elle constitue un aveu. Allez au bout de votre prise de conscience ! Arrêtez de piller les retraités de notre pays ! Les AP...

Je recevais hier dans ma permanence un couple de salariés aux revenus modestes, parents d'un enfant et d'un autre à naître, cherchant un logement et percevant 30 euros d'APL pour 950 euros de loyer. Nous mesurons là le double effet Kiss cool de votre politique en matière d'APL, déjà amputées de 5 euros par mois l'année dernière. Nous préférons...

Ce discours ne paie pas et ne passe pas. Le tour de passe-passe par lequel vous mêlez cotisations sociales, CSG et taxe d'habitation s'achève en une grande bouillabaisse où l'on ne retrouve pas ses poissons.

La moindre des choses que vous puissiez faire serait de voter une progressivité accrue de la CSG afin de rendre cette mesure un tantinet plus équitable, même si cela ne changera pas la face de la sécurité sociale. Nous voici donc, avec d'autres propositions, car il faut revoir la copie. Tout d'abord, il faut s'atteler à mobiliser des ressource...

Pauvres amendements, jugés irrecevables parce que suspectés de s'être faufilés avec une dépense sur le dos ou un sujet indésirable en bandoulière ! Ce sont là des appréciations politiques discutables et que, comme parlementaires, nous n'avons aucun moyen de discuter. Notre discussion en sera appauvrie et nos décisions grevées. Chères et chers ...