⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Pierre Dharréville pour ce dossier

12 interventions trouvées.

Il vise à garantir et développer la possibilité de scolariser les enfants en maternelle dès l'âge de 2 ans. Le taux de scolarisation des enfants de 2 ans a connu un recul constant et significatif au cours des dernières années, passant de 33 % en 2000 à 11,5 % en 2015. Plusieurs rapports récents ont évoqué la nécessité d'agir et de se fixer des...

Nous proposons ici de garantir dès à présent par la loi l'obligation de formation entre 16 et 18 ans. C'est une belle manière de compléter l'évolution de l'instruction obligatoire, et c'est une mesure du plan pauvreté présenté par le Président de la République en septembre 2018. Nous promouvons de longue date l'instruction obligatoire de 3 à 1...

J'aimerais simplement souligner que l'obligation de formation appelle une intervention publique, par le développement d'un service public de la formation,...

... du moins si l'on veut être vraiment à la hauteur de l'ambition affichée. Or je constate que l'on est au contraire en train de démanteler l'Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes – AFPA – , dans toute une partie de nos territoires : trente-six centres sont ainsi menacés de fermeture.

Si je suis, vous l'aurez compris, très favorable à la mesure, celle-ci nécessite que le Gouvernement revoie sa copie concernant l'avenir de l'AFPA. Ce sujet majeur a été trop peu débattu à mon goût. Le développement d'un service public de la formation est un véritable enjeu.

Il s'agit de garantir beaucoup plus clairement la possibilité de commencer sa scolarité dès l'âge de 2 ans.

Notre but n'est pas ici de garantir des solutions d'accueil – c'était en effet l'objet de votre amendement – mais bien de garantir le droit à la scolarisation, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Nous entendons fixer des objectifs qualitatifs et quantitatifs, tels que le rapport que j'ai évoqué tout à l'heure les mentionnait également. ...

Il apporte des précisions sur les missions et le fonctionnement de l'école maternelle en insistant sur la nécessaire spécificité de la prise en charge des jeunes enfants – dans notre esprit, je rappelle que cet accueil doit être possible dès l'âge de 2 ans. L'école maternelle est une véritable école, qui ne se confond avec l'école élémentaire ...

L'obligation de scolarisation à partir de trois ans est une mesure que notre groupe défend depuis très longtemps et nous voterons donc bien sûr contre ces amendements de suppression.

Je vais probablement reprendre à ma façon des arguments qui ont déjà été avancés. Monsieur le ministre, ce projet de loi commence mal. Vous affirmez vouloir rechercher la confiance, mais l'article 1er sonne comme un acte de défiance à lui tout seul. Quelle est sa raison d'être ? Nous n'avons toujours pas de réponse claire à cette question. Il ...

L'exemplarité de Jules Ferry serait un beau sujet de dissertation. Je lui prêterai volontiers quelques vertus mais je préfère à cette heure ne pas engager un tel débat. Nous pourrions également discuter des vertus pédagogiques de l'exemple autant que du contre-exemple, mais je ne m'aventurerais pas plus avant. Chaque citoyenne, chaque citoyen...

Outre le fait que ces mesures nous apparaissent non seulement inefficaces mais, de plus, révoltantes, je tiens à souligner que j'ai plusieurs fois entendu, sur les bancs des Républicains, défendre, à juste raison, l'universalité des allocations familiales. Pourquoi, alors, voulez-vous donner, à l'occasion de ces mesures, un coup de canif à cett...