⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Pierre-Henri Dumont pour ce dossier

5 interventions trouvées.

Depuis vendredi, le Royaume-Uni n'est plus membre de l'Union européenne. Sa sortie met fin à une relation de près d'un demi-siècle entre l'île et le continent, mais aussi, d'une certaine manière, entre la France et son proche voisin. De la boue d'Hastings à la pluie d'Azincourt, en passant par les champs de bataille des Flandres, de la Somme o...

Le message doit être clair, simple, et fort : si les eaux territoriales britanniques sont interdites aux bateaux français, alors nos usines de transformation de poisson, nos ports, nos marchés et nos criées doivent être interdits aux navires britanniques. Par ailleurs, au-delà des zones de pêche, le devoir de la France est aussi de faire respe...

Hier, les agriculteurs de mon département, plus particulièrement du Calaisis, manifestaient pour exprimer leur mécontentement face à l'instauration des ZNT, ces zones de non-traitement qui sont en réalité des zones de non-revenus. Sous l'effet de la percée des Verts aux élections européennes, vous avez cédé : cédé à une pression médiatique non ...

Un agriculteur de ma commune de Marck m'a informé qu'à cause de vos ZNT, il perdrait jusqu'à 25 % de sa surface d'exploitation. D'autres en perdent entre 10 et 15 %. C'est inacceptable, intolérable, impardonnable.

Je forme le voeu, madame la secrétaire d'État, que les marins-pêcheurs ne soient pas les prochains à perdre 25 % de leurs revenus à cause de votre manque de courage politique et du défaut de priorité accordée à la pêche dans l'accord futur ; parce qu'avec ses pêcheurs et ses agriculteurs, c'est toute une part de France qui disparaîtrait.