Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Ardouin
Question N° 13937 au Ministère de l'europe


Question soumise le 6 novembre 2018

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

e-mail
par e-mail

M. Jean-Philippe Ardouin attire l'attention de M. le ministre de l'Europe et des affaires étrangères sur la baisse de budget de l'agence pour l'enseignement français à l'étranger. Le réseau d'éducation « à la française » déployé à travers le monde, compte près de 500 écoles, collèges, lycées établis dans 137 pays. Les lycées français jouissent d'une excellente réputation, c'est un vecteur de pédagogie unique pour la France et la francophonie, ce réseau participe à l'image de la France à l'international. Aujourd'hui, à la suite d'une suppression de 33 millions d'euros de crédits pour l'agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE), le non-renouvellement de postes à hauteur de 8 % est prévu au sein du corps enseignant. Cela favorisera, selon la fédération des associations de parents d'élèves des établissements d'enseignement français à l'étranger (Fapée), la hausse des frais de scolarité, frais qui sont déjà fort élevés. Aussi, il lui demande quels sont les moyens mis en œuvre pour réduire la hausse des frais de scolarité et préserver l'excellence et la renommée mondiale des lycées français à l'étranger.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

1 commentaire :

Le 23/04/2019 à 16:54, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Pourquoi n'y a-t-il pas de lycée français à Cuzco ? Il y a bien un lycée français à Santa Cruz de la Sierra, en Bolivie, qui accueillera à terme près de 700 élèves https://www.lfscz.org/etablissement , alors qu'il n'y a que très peu de Français dans cette ville peu connue de Bolivie. C'est donc que la demande de français est très forte en Amérique latine. La création d'une école française dans d'autres villes d'Amérique du sud me paraît donc envisageable.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion