Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Anato
Question N° 15658 au Ministère de l'éducation nationale


Question soumise le 1er janvier 2019

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

e-mail
par e-mail

M. Patrice Anato interroge M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur l'enseignement de l'économie dans le parcours scolaire classique. Actuellement en France, c'est une heure trente d'exploration hebdomadaire qui est proposée aux élèves en matière d'enseignement de l'économie. Or, avant le lycée, les élèves français sont très peu voire aucunement confrontés aux questions de budget, de monnaie et de prix alors que le consentement et la compréhension de l'impôt et la trajectoire économique du pays sont une dimension essentielle de la qualité de citoyen. L'enseignement de l'économie constitue un outil pédagogique majeur permettant de rappeler le réel tout en soulignant les contraintes dont on ne peut s'affranchir sans que cela ait un coût. En cela, cette matière constitue un garde-fou face à la démagogie et au populisme alors qu'en France, ils progressent, alimentés par les doutes et les méconnaissances des citoyens face au numérique, la finance, l'immigration et l'Europe. Les grands sujets de notre ère que sont les inégalités, le réchauffement climatique, les crises financières et les innovations ne sont pas suffisamment abordés. L'économie étant un sujet si fondamental dans la vie des français, son apprentissage adapté et contextualisé tout au long de la scolarité des élèves français semble souhaitable. En conséquence de quoi, il lui demande de bien vouloir préciser la place de l'économie dans la réforme des lycées et si des pistes sont à l'étude pour intégrer plus tôt dans le cursus scolaire l'enseignement de l'économie.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

2 commentaires :

Le 01/01/2019 à 00:59, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Les politiques, les économistes ne sont pas d'accord entre eux pour savoir quelle est la meilleure politique économique pour le pays, la question de l'économie est centrale lors de toute élection présidentielle, mais M. Anato nous présente l'économie comme une science exacte, qui n'est donc pas propice à la remise en question et à la discussion politique, et qu'il convient de l'enseigner doctement (quelle théorie au juste ?) aux collégiens.

M. Anato est-il d'accord que la consommation dépend des salaires, et que la production dépend de la hausse de la consommation ? M. Anato est donc d'accord pour une politique de relance par la hausse du Smic et autres bas salaires, et qu'il faut l'enseigner aux collégiens ? Sinon à quoi bon transformer l'enseignement de l'économie en machine de propagande erronée au service des Lrem, et de son chef anti-référendum et très conservateur sous une apparence trompeuse de jeunisme qu'est M. Macron ?

Epargnons aux collégiens des cours de propagande politico-économique, ou le faux disputera la première place à la mauvaise foi politique.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 04/02/2019 à 12:14, Kalé a dit :

Avatar par défaut

C'est une plaisanterie que de vouloir enseigner correctement la monnaie aux élèves au niveau du collège. Cette question est complexe, et je serais curieux d'entendre un exposé de M. Anato sur ce sujet.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion