Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Claire Guion-Firmin
Question N° 18616 au Ministère de l'éducation nationale


Question soumise le 9 avril 2019

Mme Claire Guion-Firmin alerte M. le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse sur la situation des élèves de terminale du lycée Robert Weinum de Saint-Martin, qui s'apprêtent a passer leur épreuve de philosophie au baccalauréat dans des conditions particulièrement difficiles. Les deux professeurs de philosophie affectés au lycée de Saint-Martin n'ont en effet pas pu assurer leurs cours à un rythme normal depuis la rentrée de septembre 2018 : les élèves de Saint-Martin n'ont donc pu aborder qu'une infime partie du programme prévu et sont aujourd'hui contraints de partager des annales de philosophie pour préparer tant bien que mal l'épreuve du 17 juin 2019. Elle lui demande si le ministère peut prendre l'engagement de trouver une solution en urgence pour pallier l'absence de professeurs de philosophie au lycée de Saint-Martin et mettre en place des cours de rattrapage pour les élèves de terminale du lycée Robert Weinum.

Réponse émise le 23 juillet 2019

La situation de Saint-Martin fait l'objet d'une attention particulière de la part des services de l'éducation nationale et de la jeunesse qui mettent tout en œuvre pour assurer aux élèves du lycée de bonnes conditions d'enseignement. Le remplacement des enseignants absents relève de la compétence du recteur d'académie et du chef d'établissement qui ont été attentifs et vigilants pour apporter une solution à cette situation. Malgré le contexte insulaire qui empêche souvent de trouver des personnels disponibles en cours d'année, les absences des enseignants concernés ont fait l'objet d'un remplacement. Des mesures ont été parallèlement prises par le chef d'établissement pour renforcer l'accompagnement des élèves dans la préparation du baccalauréat. Ainsi, des dispositifs pédagogiques, notamment des ressources « papiers » et « en ligne », ont été mises à la disposition des élèves encadrés par une conseillère principale d'éducation. Les périodes de vacances scolaires sont également l'occasion d'intensifier les révisions. Pendant les vacances de printemps, les élèves des classes de première et de terminale plus spécifiquement ont pu bénéficier du dispositif « Cap vers la réussite » avec un renforcement des équipes par des professeurs de lettres. Les enseignants et encadrants de ce dispositif ont pu s'appuyer sur les ressources pédagogiques mises à disposition par l'établissement Schoolmouv. Ce mode opératoire a été poursuivi durant tout le mois de mai. Toutes les mesures ont été prises pour assurer une bonne conduite des élèves vers les épreuves du baccalauréat, en particulier celle de philosophie, et leur permettre la meilleure réussite.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette question.

Inscription
ou
Connexion