Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Christine Pires Beaune
Question N° 18697 au Ministère des solidarités


Question soumise le 9 avril 2019

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

e-mail
par e-mail

Mme Christine Pires Beaune attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur le blocage par la France de l'octroi de l'équivalence du diplôme de psychomotricien obtenu en Belgique ainsi que l'autorisation d'exercer en France et ce même après un an de pratique en Belgique. L'argument avancé serait, entre autres, les différences d'approches du métier de psychomotricien, l'approche belge serait orientée vers l'éducation alors qu'en France, elle serait orientée vers la thérapie. En outre, lors des études et sur le terrain, les psychomotriciens utilisent l'approche thérapeutique, appelée en Belgique « psychomotricité relationnelle ». En effet, la ministre belge de la santé a déclaré que le mot « thérapie » était réservé aux professions médicales et non aux paramédicales. France et Belgique jouent donc sur les mots pour bloquer l'accès au métier. Comment peut-on, en Europe, arriver à une telle aberration ? Aussi, elle lui demande d'indiquer les mesures que le Gouvernement compte prendre pour mettre un terme à cette situation.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

1 commentaire :

Le 01/10/2019 à 16:18, Alain Barrés a dit :

Avatar par défaut

Madame la Députée Pires-Beaune

Annule et remplace :Assemblée Natonale

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion