Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Bruno Fuchs
Question N° 19271 au Ministère des sports


Question soumise le 30 avril 2019

M. Bruno Fuchs attire l'attention de Mme la ministre des sports sur le sujet des ateliers d'initiation au jeu d'échecs mis en place par Bachar Kouatly, grand maître international, et la fédération française des échecs qu'il préside depuis 2016 ainsi que sur le flou concernant la place de l'entreprise familiale de M. Kouatly dans ces contrats. En effet, en 2018 les municipalités d'Agen, Chartres et Villejuif ont signé un contrat avec le grand maître international afin de mettre en place des ateliers d'initiation au jeu d'échecs : une très belle initiative pour les jeunes français. Ces marchés publics n'ont semble-t-il pas profité à la fédération mais à l'entreprise familiale tenue depuis peu par le fils de M. Kouatly alors que les contrats en question étaient conclus entre la ville, l'éducation nationale et la Fédération française des échecs. Depuis, plusieurs plaintes ont été déposées par des licenciés. Il l'interroge sur la manière dont ces contrats, passés et à venir, et leur mise en œuvre vont être contrôlés ainsi que sur les mesures qui seront prises en cas de détournement d'intérêts par la société familiale de M. Kouatly.

Réponse émise le 30 juillet 2019

La ministre des sports a été interrogée sur les conditions de mise en œuvre d'opérations de promotion du jeu d'échecs dans différentes municipalités (Agen, Chartres, Villejuif). La question du rôle respectif de la fédération française d'échecs et de la société « Promotion des jeux de l'esprit » dans ces opérations se devait d'être clarifiée et c'est pourquoi la ministre a diligenté une mission d'inspection générale sur ce point. Dès réception des conclusions de cette mission, les mesures seront prises pour mettre fin, si cela s'avérait nécessaire, à toute situation de conflit d'intérêts éventuels.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette question.

Inscription
ou
Connexion