Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet
Question N° 2337 au Ministère de l'europe


Question soumise le 24 octobre 2017

Mme Olga Givernet interroge M. le ministre de l'Europe et des affaires étrangères sur la situation alarmante de militants des droits de l'Homme en Turquie. Au début de l'été 2017, une dizaine de militants dont le président et la directrice générale d'Amnesty international en Turquie ont été placés en détention préventive et sont poursuivis pour des faits de terrorisme. Elle souhaiterait connaître la position de la France quant à cette situation délicate dans une zone géographique où la lutte pour les droits de l'Homme est fondamentale. Elle s'inquiète par ailleurs de la multiplication des arrestations arbitraires en Turquie et des infractions répétées à la Convention européenne des droits de l'Homme commises par ce pays signataire.

Réponse émise le 28 novembre 2017

La France est vivement préoccupée par la situation des défenseurs des droits de l'Homme arrêtés cet été en Turquie, parmi lesquels le président et la directrice de la branche turque d'Amnesty International. Même si les charges à leur encontre n'ont pas été abandonnées, elle se réjouit de la libération conditionnelle de huit des onze accusés, prononcée le 25 octobre lors de la première audience du procès des personnes arrêtées cet été. Le Consul général de France à Istanbul a assisté à cette audience, marquant par sa présence l'importance attachée à cette question. La France continue d'appeler la Turquie à la libération de l'ensemble des militants encore en détention, dont le président de la branche turque d'Amnesty. Plus généralement, elle appelle régulièrement la Turquie au respect de ses engagements européens et internationaux en matière de droits de l'Homme et de respect de l'Etat de droit.

2 commentaires :

Le 28/10/2017 à 18:46, titiniki a dit :

Avatar par défaut

Mme la Députée, je n'ai aucune question sur le sujet ci-dessus qui ne m'intéresse pas ainsi que nombre de vos administrés, en effet, les faits ci-dessus mentionnés ne sont pas de nature a émouvoir quand dans un pays que nous avons contribuer a batir, a vous faire devenir ce que vous êtes, et en contrepartie être traité comme des vaches a lait pour le bien être de Mr Macron, mais par contre le fait que depuis plus de 40 ans, a chaque gouvernement différent,vous votez ou inventez toujours de nouvelles taxes pour ponctionner les plus démunis pendant que vous les députés de tous bords alléger les vôtres ( et là vous êtes tous d'accord)et allégées les charges de ceux qui ont financé votre campagne (50000€ bel investissement remboursé par le contribuable et tous bénéf pour vous) Alors ma question est : QUAND ALLEZ VOUS OEUVRER AFIN QU'IL N'Y EST PLUS DE NOUVELLES TAXES ET QUE VOTRE GOUVERNEMENT EN SUPPRIME "POUR LE BIEN DU PEUPLE PARCE QUE C'EST POUR CELA QUE VOUS ETES ELUE

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 28/11/2018 à 10:43, Robert85 a dit :

Avatar par défaut

Bonjour Madame la députée,

Comment passe une loi !!!!!!!!!!!! Ils nous prennent vraiment pour des cons !

Où étaient les députés qui auraient pu faire pencher la balance contre la hausse de la CSG pour les retraités ?

HONTEUX

Info, retraite... !!!

STUPÉFIANT ! ( plutôt honteux )

> Cette loi devrait être invalidée ...comment est-il possible que 56 députés peuvent faire passer une loi qui impacte les revenus de plusieurs millions de Français !!

(le 4 décembre 2017 : adoption définitive par le Parlement par 43 voix pour et 13 voix contre)

> C'est tout simplement scandaleux !! notre pays part à la dérive , de scandale en scandale

> Le « Parlement » adopte par 43 voix à 13 la ponction sur les retraites !

> Mais où étaient les députés qui auraient pu faire pencher la balance contre la hausse de la CSG pour les retraités ?

> - les 95 absents de LR ?

> - les 33 absents de l'UDI ?

> - les 30 absents de la nouvelle Gauche ?

 - les 12 absents sur 17 Insoumis ?

 - les 15 absents sur 16 du GDR ?

Hé oh! les retraités, faudra y penser aux prochaines élections !!

> OUI, le lundi 4 décembre, à 17 heures, le "Parlement" a adopté le PLFSS 2018 ( projet de loi de financement de la sécurité sociale), en rétablissant la hausse de CSG-retraités(qui avait été supprimée par le Sénat), dans un hémicycle incroyablement vide :

> 56 députés présents sur 577, même pas 1/10, soit moins de 10 % de l''effectif qui nous coûte 5 millions, frais compris, tous les mois....

>

>

>

Cela prouve, si besoin était, que ces gens-là n'en ont rien à foutre des problèmes des Français moyens, du moment qu'eux peuvent continuer de se gaver !

PS : Si 56 députés suffisent à voter les lois, pourquoi faut-il en payer (grassement) 577 ???

Voilà comment Macron et ses équipes créent la discrimination et font le terreau de la révolution

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion