Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patricia Mirallès
Question N° 23511 au Ministère des solidarités


Question soumise le 8 octobre 2019

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

e-mail
par e-mail

Mme Patricia Mirallès attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la situation des auxiliaires de vie scolaire (AVS) au sein de la société. En effet, lorsqu'une personne en situation de handicap ayant recours à l'aide d'un AVS dans son quotidien, si cet individu vient malheureusement à décéder, il laisse à sa famille un lourd héritage qui est celui devoir licencier cet AVS au même titre qu'une entreprise se sépare d'un salarié. Au-delà de cette lourde charge émotionnelle à laquelle la famille doit faire face, ce licenciement et donc par conséquent le versement des indemnités de licenciement engendre une somme financière conséquente qui semble inconcevable à l'heure où la société s'efforce que chacun puisse vivre dans la dignité et dans le respect de chacun. C'est pourquoi elle souhaiterait l'interpeller sur cette situation qui lui semble inconcevable et immorale.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette question.

Inscription
ou
Connexion