Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurent Garcia
Question N° 2463 au Ministère de l'économie


Question soumise le 31 octobre 2017

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

e-mail
par e-mail

M. Laurent Garcia attire l'attention de M. le ministre de l'économie et des finances sur la situation financière des aidants auprès des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. À un certain stade de la maladie, le maintien à domicile devient malheureusement impossible et le malade doit être placé dans une unité de vie protégée (UVP). Outre les conséquences affectives et morales, la famille se trouve confrontée bien souvent à des difficultés financières importantes : ainsi, à titre d'exemple, le coût annuel pour une UVP peu onéreuse en Meurthe-et-Moselle se monte annuellement à 25 000 euros avec toutes les aides déduites. Afin de soulager ces familles, il lui demande si des mesures fiscales sont susceptibles d'être mises en œuvre en leur faveur : à savoir, la prise en compte des frais réellement engagés dans les charges déductibles de l'impôt sur le revenu, la possibilité de faire jouer la solidarité familiale quel que soit le niveau de revenu (actuellement si une personne est considérée en capacité d'assurer son autonomie financière, les enfants qui souhaitent l'aider ne peuvent pas déduire cette aide de l'impôt sur le revenu en tant que pension alimentaire versée à un ascendant). Plus généralement, il souhaite connaître les aides mises en place pour une meilleure prise en charge des maladies neurodégénératives.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

1 commentaire :

Le 24/05/2018 à 08:12, Nussli Jacques (Cadre sup. retraité) a dit :

Avatar par défaut

Bonjour Monsieur Garcia,

Je constate que les équipes de Monsieur Lemaire sont surchargées de travail pour tourner les moulins à vent...

Bien cordialement

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion