Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marc Le Fur
Question N° 26104 au Ministère de l'intérieur


Question soumise le 28 janvier 2020

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

e-mail
par e-mail

M. Marc Le Fur attire l'attention de M. le ministre de l'intérieur sur la potentielle dématérialisation de la carte électorale. Le 22 octobre 2020, l'Assemblée nationale, a adopté, dans le cadre du projet de loi de finances pour 2020, un amendement n° 2272 prévoyant qu'un « rapport évaluant l'utilité du maintien de la carte mentionnées aux mentionnée aux articles R. 22, R. 117-3 et R. 231 du code électoral » sera remis au Gouvernement afin d'examiner « l'importance de ce titre dans la tenue des listes électorales et dans l'exercice du droit de vote, ainsi que le coût de sa production et de son acheminement ». La carte électorale est d'abord la preuve de l'inscription sur les listes électorales. Elle est donc nécessaire à sa mise à jour. La carte électorale est ensuite indispensable à l'exercice du droit de vote. L'article R. 60 du code électoral prévoit que les électeurs doivent la présenter au président du bureau de vote au moment de remplir leur devoir de citoyen. Dans les communes de moins de 1 000 habitants, la présentation de la seule carte électorale est même suffisante pour participer au vote. Enfin, au-delà, de l'aspect pratique, la carte électorale est devenue, depuis son institution, l'un des symboles de la République française. Elle est à la citoyenneté ce que la carte d'identité est à la nationalité. Au regard de ces éléments, le coût de la production et de l'acheminement de la carte électorale est minime. Il est estimé à 3 millions d'euros. Or la France compte 47,1 millions d'électeurs. Cela représente un coût de 6 centimes d'euros environ par citoyen. La carte électorale est une invitation à l'expression. Elle est palpable et assimilée à un véritable permis de voter. Qu'en sera-t-il lorsqu'elle aura été dématérialisée ? Quelles seront les conséquences sur la participation aux scrutins ? Sur l'organisation et la tenue des élections ? Au regard de ces éléments, il lui demande de préciser sa position à ce sujet.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

2 commentaires :

Le 29/01/2020 à 12:52, HENRI G (Santé ) a dit :

avatar

Bonjour Monsieur le député. Je suis entièrement d'accord avec vous. Tant que les votes ne seront pas effectuables sur Internet via le site de gouv.fr et les électeurs préalablement inscrits sur le site, grâce à un identifiant numérique et un mot de passe crypté, la carte papier reste le garant de la chose. J'aime bien avoir cette carte avec ma pièce d'identité. Meilleures salutations. Gérard HENRI 7 le Guéperou 22800 Lanfains

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 29/01/2020 à 16:23, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Parce que vous avez l'impression de vous exprimer quand vous mettez un bulletin anonyme parmi des millions d'autres dans une urne ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion