⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Thibault Bazin
Question N° 33727 au Ministère des solidarités


Question soumise le 10 novembre 2020

Être alerté lorsque cette
question aura une réponse

e-mail
par e-mail

M. Thibault Bazin attire l'attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur l'inadaptation de la grille AGGIR (autonomie, gérontologie groupe iso-ressources), qui est l'outil d'évaluation du degré de dépendance des personnes âgées, aux besoins des personnes atteintes de troubles cognitifs comme les personnes atteintes d'Alzheimer. Or cette grille AGGIR a des conséquences importantes car, en permettant de déterminer l'appartenance de la personne à l'un des 6 groupes prédéfinis, de GIR 1 à GIR 6, elle sert de support à l'attribution de plans d'aide et notamment de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) et du droit au répit de l'aidant principal. Il vient donc lui demander si le Gouvernement a l'intention de modifier cette grille AGGIR afin de permettre un meilleur accès aux droits, une réévaluation des niveaux de dépendance, une orientation dans le parcours de vie et de soins de la personne malade et de son proche aidant afin d'améliorer la prise en charge des personnes atteintes de troubles cognitifs dans le pays.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette question.

Inscription
ou
Connexion