⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Sophie Beaudouin-Hubiere pour ce dossier

10 interventions trouvées.

Depuis tout à l'heure, on entend beaucoup parler du statut des personnels des IEG. Vu que je le connais un peu, je trouve ce débat très intéressant. J'aimerais toutefois que l'on m'explique pourquoi les salariés des filiales du groupe ENGIE ne bénéficient pas de ce statut. C'est totalement injuste !

Ils font le même métier, mais on leur demande de travailler plus longtemps, et en ayant moins de protection. Ce n'est pas normal !

Non, monsieur Mélenchon, ce n'est pas vouloir un nivellement par le bas que dire cela ! Une secrétaire de la direction corporate chez ENGIE fait globalement le même travail qu'une secrétaire chez ENGIE Cofely : ce n'est pas plus compliqué, et il n'y a donc aucune raison que l'une soit traitée différemment de l'autre. Il n'y a aucune raison pour...

Effectivement, on pourrait peut-être parler de privilèges, mais je n'irai pas jusque-là. Enfin, n'oublions pas que ce sont toujours les contribuables qui abondent le budget lorsqu'il manque de l'argent pour payer les retraites de ceux qui bénéficient des régimes spéciaux.

Puisque nous parlons des pensions à 85 % du SMIC pour une carrière complète, revenons à la retraite des agriculteurs. Faisons un peu d'histoire. En 1972, les retraites des agriculteurs ont été sacrifiées au profit de l'aide à l'installation, mais, depuis quarante-sept ans, nombre de parlementaires et de gouvernements auraient pu revenir sur le ...

Comment tous ceux qui n'ont pas résolu ces problèmes par le passé osent-ils venir nous donner des leçons en parlant d'« immense honte » ?

Nous sommes la première majorité à s'occuper de ces questions, c'est la première fois qu'un gouvernement le fait !

On nous parle des retraites déjà liquidées ; rassurez-vous, la majorité est au travail sur le sujet. Mon collègue Olivier Damaisin s'en est emparé depuis de nombreux mois, même si cela ne relève pas du présent projet de loi, qui ne traite que des retraites à venir. Nous pourrons certainement en reparler lors du prochain PLFSS.

Je voudrais simplement rappeler que nous sommes en train d'examiner l'amendement no 25550, qui propose, à l'alinéa 3, de substituer le mot : « inéquitable » au mot : « universel ». Pourtant, depuis de longues minutes, des demandes ont été faites au secrétaire d'État de se positionner sur une procédure ou son non-déclenchement ; nous avons évoqu...

Nous ne sommes pas à la hauteur des attentes des Français et, pourtant, nous devrions l'être, ici et maintenant.