⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Ugo Bernalicis pour ce dossier

11 interventions trouvées.

Il s'agit de s'opposer à la création d'une nouvelle infraction. Je suis très favorable à la présente proposition de loi, que j'espère voir adoptée. Néanmoins, l'alinéa 7 de l'article 1er pose problème, en ce qu'il élargit le périmètre de répression initialement envisagé : alors qu'on prévoyait simplement d'interdire la vente de protoxyde d'azot...

Le dispositif proposé est très large. Même limitée au seul protoxyde d'azote, sur lequel je me suis concentré en défendant mon amendement, la création du délit de provocation à en faire un usage détourné me semble malvenue. Mais l'alinéa vise n'importe quel produit de consommation susceptible d'être détourné pour ses effets psychotropes ; ce n'...

Le protoxyde d'azote sert effectivement à faire de la chantilly, mais pas uniquement : on peut réaliser beaucoup d'autres recettes dans un siphon, par exemple des espumas. Ceux qui s'y intéressent le savent, mais je constate que ce n'est pas le cas de tout le monde dans cet hémicycle. Je signale en outre un usage du protoxyde d'azote dont nous...

Il s'adresse en particulier à M. le secrétaire d'État, étant donné que nous n'avons pas souvent eu la chance d'entendre le Gouvernement sur le protoxyde d'azote. Les rares fois où l'exécutif a pris la parole sur ce sujet lors des semaines de contrôle, il s'est d'ailleurs montré plutôt dubitatif sur l'opportunité de voter un texte comme celui qu...

Si, monsieur le secrétaire d'État. Vous lirez les comptes rendus publiés dans le Journal officiel. J'ai été estomaqué d'entendre dire qu'il ne s'agissait pas d'un véritable problème et que des actions de prévention pouvaient suffire. Le présent amendement porte d'ailleurs sur ce point, étant donné qu'il concerne la MILDECA – mission interminis...

… ou d'interpellation du secrétaire d'État. Je le vois aujourd'hui convaincu du bien-fondé du texte : tant mieux ! Je souhaiterais désormais qu'il soit convaincu de l'importance des moyens qu'il convient de donner à la MILDECA pour lui permettre de mener une action concrète sur l'ensemble du territoire national.

Tant mieux, monsieur le secrétaire d'État, que nous soyons parvenus à un accord, mais, en l'occurrence, c'est vous qui avez changé d'avis et pas moi. Je m'adresse ici au Gouvernement dans son ensemble étant donné que c'était l'une de vos collègues qui était au banc lorsque j'ai fait inscrire la question du protoxyde d'azote à l'ordre du jour d'...

Il vise effectivement à préciser le périmètre des missions des agents qui travaillent sur le terrain, gardes champêtres ou policiers municipaux, de sorte qu'ils agissent davantage pour la prévention des délits que nous instaurons dans ce texte que pour leur répression.

Il s'agit d'une demande de rapport au Gouvernement, que je vais m'efforcer de justifier. Lors de la première séance du 26 mars 2019, la secrétaire d'État Christelle Dubos, assise au banc des ministres, nous avait expliqué qu'en matière de protoxyde d'azote, la prévention était suffisante et qu'il n'y avait pas lieu d'aller plus loin. Je me réjo...

Cela étant, les belles lois que nous votons ont parfois tendance à se perdre dans les méandres de l'administration. Certes, l'Assemblée peut lancer des missions d'évaluation, mais un rapport est au moins aussi efficace, puisqu'il oblige le Gouvernement à saisir ses directeurs d'administration centrale, qui à leur tour saisiront les sous-directi...

J'entends vos réponses, mais, au-delà de nos demandes ou d'une éventuelle mission d'évaluation parlementaire, je compte vraiment sur le ministère pour effectuer le suivi concret des mesures. Il est en effet assez pénible de lancer une mission d'évaluation pour constater que la loi qu'on a votée est mal appliquée, et il serait tellement plus rap...