⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.


Les amendements de Yannick Favennec-Bécot pour ce dossier

8 interventions trouvées.

À l'heure où notre pays semble se fracturer, il est un fondement de notre démocratie qui nous rassemble tous, et cette proposition de loi en est l'illustration, c'est le bénévolat. La vie associative est un bien commun indispensable à notre société, et je regrette que ce sujet n'ait fait pas partie des thématiques du grand débat national. Le g...

Chacun de nous ici mesure à quel point les bénévoles sont des acteurs incontournables de l'attractivité de nos territoires. Ces femmes et ces hommes de bonne volonté sont souvent, aux côtés des maires, les premiers de cordée dans nos villages, dans nos villes et dans nos quartiers. Ils contribuent à leur animation et au renforcement du lien soc...

Cette richesse humaine rassemble 16 millions de Français répartis dans près d'1,5 million d'associations et génère près de 2 millions d'emplois. Cependant, le cri d'alarme lancé par des associations en fin d'année dernière nous montre combien cette proposition de loi en faveur de la trésorerie des associations est importante, même si elle ne ré...

… ou encore l'inadéquation du Fonds pour le développement de la vie associative ont ajouté aux difficultés financières des associations. La conséquence de ces différents facteurs a été immédiate et des associations sont contraintes de reporter certains projets ou d'abandonner certaines de leurs missions, sans compter toutes celles qui sont ame...

Nous voyons tous dans nos territoires que, depuis plusieurs décennies, l'État se décharge progressivement sur les associations d'un nombre toujours plus important de missions d'utilité sociale sans que les financements soient proportionnels à ces transferts de charges. C'est pourquoi nous sommes à vos côtés, madame la rapporteure, pour faire d...

Nous nous en réjouissons car, vous le savez comme moi, les députés enracinés dans leurs territoires, à l'image de ceux de mon groupe, connaissent leurs associations, leurs bénévoles.

Les uns et les autres, nous les côtoyons tous les week-ends. C'est parce que nous sommes à chaque instant à leurs côtés que nous savons quelles sont leurs difficultés et leurs besoins. En outre, notre groupe aurait souhaité que vous proposiez une simplification des démarches à effectuer dans le cadre de ce fonds. La complexité administrative f...

À mon tour, je me réjouis de l'avancée que constitue la participation des parlementaires au Fonds de développement de la vie associative. Je tiens simplement à formuler deux remarques. La première, c'est la nécessité de simplifier les démarches pour les bénévoles qui doivent constituer le dossier d'éligibilité à ce fonds. C'est assez compliqué,...