Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et mai 2020

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 203 triés par date — trier par pertinence

Question orale du 18/05/2020 : Questions sur le thème : quelles réponses pendant et après la crise du covid-19 pour améliorer la sécurité sanitaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc

La crise sanitaire que nous traversons oblige à réinventer notre façon de vivre et d'interagir les uns avec les autres dans notre vie de tous les jours. Nous devons apprendre à vivre avec le virus – ce qui signifie « avec les bons réflexes de pratique sanitaire ». Le Gouvernement a mis en oeuvre de nombreuses mesures pour assurer la sécurité sanitaire partout sur le territoire national, et aider à se réorganiser en conséquence. J'aborderai ce sujet sous l'angle de la reprise d'activité à l'école dans le cadre du dispositif 2S2C – sport, santé, culture, civisme – et de la future école ouverte annoncée par le ministre Jean-Michel Blanquer. La réussite ...

Consulter

Question orale du 12/05/2020 : Clubs sportifs amateurs

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc

J'associe à cette question mes deux collègues François Cormier-Bouligeon et Cédric Roussel. Madame la ministre des sports, la crise sanitaire entrave aujourd'hui la pratique des activités sportives, met à l'arrêt les championnats et remet en cause la viabilité d'un véritable écosystème – fédérations, associations sportives, clubs professionnels, mais aussi employeurs et entreprises du sport. Dans le cadre du groupe de travail sur la gestion de la crise dans les domaines des sports et de la vie associative, que j'anime avec Régis Juanico, nous auditionnons les acteurs, qui tous saluent l'accompagnement de vos services, et les mesures prises par l'État. La ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc

L'un des objectifs forts de la prochaine loi de programmation pluriannuelle de la recherche est de renforcer l'attractivité des emplois et des carrières scientifiques. Cela suppose de mieux prendre en compte la diversité des missions qui peuvent être exercées par un enseignant-chercheur et d'adapter sa rémunération en conséquence. Avec Michèle Victory, nous avons mené une mission flash sur le cas particulier des écoles d'art territoriales. Au sein de ces écoles, les professeurs territoriaux d'enseignement artistique effectuent, pour la plupart, des travaux de recherche, en plus de leurs missions d'enseignement. Pourtant, leur statut ne leur permet pas de ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 24/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc

L'un des axes importants de la réforme de l'audiovisuel que vous avez annoncée consiste à réaffirmer sa spécificité et ses missions de service public, dont l'information, la culture, la jeunesse, l'action et l'offre de proximité. Je souhaite revenir sur cette dernière offre, car c'est une attente importante du public mais aussi des élus. France Bleu et France 3 sont des médias ancrés sur le territoire ; ils connaissent un certain succès. Mais je voudrais savoir – car il est important aussi de créer des médias globaux, de proximité – quels renforcements et quelles collaborations pourraient être mis en place dans des médias locaux, à l'exemple de France ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 24/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc

Merci, monsieur le ministre, pour l'ensemble des perspectives que vous venez de tracer, qui sont en hausse pour l'année 2020 au titre de la mission Culture. Ma question portera sur le programme 224 Transmission des savoirs et démocratisation de la culture. Vous avez déjà répondu sur les actions culturelles en faveur des publics dans les territoires, mais j'aurais voulu évoquer le plan « Culture près de chez vous », un bon exemple d'opération qui participe à la démocratisation de la culture et qui est particulièrement apprécié par les territoires ruraux. C'est le cas dans ma circonscription, où l'écomusée du Véron a saisi l'opportunité d'accueillir une ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 18/09/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc

Le renforcement de votre partenariat avec Deutsche Welle m'intéresse tout particulièrement en tant que membre de l'Assemblée franco-allemande. Cette nouvelle instance pourrait-elle, selon vous, représenter une opportunité supplémentaire de coopération entre France Médias Monde et la Deutsche Welle ?

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 10/09/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc

Vous le savez, l'accueil des enfants des Gens du voyage est un souci permanent pour les directeurs académiques des services de l'éducation nationale (DASEN) et les enseignants, en particulier les enseignants de familles itinérantes et voyageuses. En Indre-et-Loire, ils font un travail remarquable pour garantir cette scolarisation dans la durée. Il est évident que ces enfants doivent être associés à la vie des écoles pour leur apprentissage et leur réussite, ainsi que pour une meilleure connaissance de soi et des autres. Plus cela se fait tôt, mieux c'est. Aussi, je voudrais savoir quels moyens d'observation et d'évaluation sont mis en place pour s'assurer que ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 24/07/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc

Quelles conclusions avez-vous tiré de l'expérimentation de rapprochement de France 3 et de France Bleu ? D'autre part, comment le public perçoit-il vos rubriques visant à lutter contre les fausses informations – L'Œil du 20 heures et Faux et usage de faux – sur France 2 ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 23/07/2019 : Modernisation de la distribution de la presse

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc

Depuis plus de soixante-dix ans, en France, la distribution de la presse écrite est réglementée par la loi Bichet du 3 avril 1947. Née après-guerre, cette loi a été adoptée dans le but d'assurer le pluralisme de la presse et de garantir à tous les citoyens la possibilité de s'informer et de fonder leur jugement librement. À ce titre, elle a très bien rempli sa mission puisque la diversité des titres de presse est particulièrement riche dans notre pays. Cette diversité est un bien public inestimable ainsi qu'une condition indispensable de la vitalité de nos débats et de notre vie démocratique. En effet, pour la bonne santé du débat public, il faut autant ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 15/07/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc

Comme M. Bouyx, je défends ardemment les maisons de presse. Cependant, je veux rappeler que les libraires, qui achètent les livres qu'ils vont vendre, en sont les propriétaires, non les dépositaires, et prennent un engagement fort. Les marchands de presse, dépositaires rémunérés au prix vendu, n'ont pas la même implication. C'est parce que cette prise de risque est différente que le système doit l'être aussi.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 15/07/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc

De ce que j'ai compris, les titres IPG et les titres CPPAP, qui contribuent au débat démocratique et traitent de l'actualité, seront obligatoirement distribués afin de garantir le pluralisme. La troisième catégorie de titres, hors IPG et hors CPPAP, dont on considère qu'ils ne nourrissent pas le débat démocratique, ne sera pas soumise à cette obligation. Il est donc important de bien définir ce qu'est un sujet d'actualité.

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/07/2019 : Haine sur internet

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis de la commission des affaires culturelles et de l'éducation

Fabienne Colboc Les propos racistes, xénophobes, antisémites, anti-LGBTI – lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexes – , liés au handicap, et autres messages haineux prolifèrent dans l'espace numérique. Selon une étude conduite en 2019 par la société de modération Netino, la proportion de propos agressifs ou haineux tenus sur les réseaux a augmenté de quatre points depuis 2018, atteignant 14,3 % du total des commentaires. Cela témoigne d'une progression inquiétante, dont le législateur doit prendre la juste mesure. Liberté totale d'expression, absence de règles et de barrières, anonymat : ces paramètres permettent un déferlement de propos ...

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 19/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Cet amendement a pour objet de renforcer la formation des enseignants en matière de lutte contre les contenus haineux en ligne, qui nécessite l'acquisition d'un savoir spécifique et technique que les enseignants, en formation initiale ou continue, n'ont pas nécessairement.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 19/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc L'amendement CL12 vise à préciser que la lutte contre la diffusion de messages haineux en ligne, que ce soit en tant qu'émetteur ou que simple utilisateur, doit impérativement faire partie du programme scolaire, en particulier de la formation à l'utilisation responsable des outils et ressources numériques.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 19/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Il s'agit de permettre au CSA de rendre publiques tout ou partie des informations que les opérateurs de plateforme seront tenus de lui transmettre mensuellement.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 19/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Le présent amendement vise à établir un lien plus clair entre la transmission d'informations régulières de la part des plateformes au CSA et les recommandations que ce dernier peut prendre dans le domaine de la lutte contre les contenus haineux. Je sais que cet ajout n'est pas compatible avec les amendements qui viennent d'être adoptés mais il me paraît important d'obliger les plateformes à transmettre régulièrement des informations.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 19/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc L'amendement CL5 vise à renvoyer de façon précise aux dispositions de la loi, dans l'attente d'une refonte plus large des missions du CSA, plutôt que de lui donner une compétence générale en matière de haine en ligne.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 19/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Les parents étant censés autoriser l'inscription de leurs enfants de moins de quinze ans, autant leur fournir tous les renseignements nécessaires. Beaucoup de parents ne prennent conscience des enjeux attachés à l'utilisation des plateformes qu'une fois que les dégâts sont constatés.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 19/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Il est important de rappeler que les parents sont responsables juridiquement de leurs enfants mineurs. Dans le cadre de la prévention, il est important de les impliquer. Ce n'est pas pour me faire plaisir que Mme la rapporteure a donné un avis favorable mais parce que cet amendement est étayé par les arguments avancés par plusieurs des personnes que nous avons auditionnées.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 19/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc L'objectif de la commission des Affaires culturelles et d'éducation me semble satisfait par vos sous-amendements. Pour autant, et même s'il n'est pas utile de l'inscrire dans la loi, il faudra que cette sensibilisation prenne une forme active, impliquant la participation des utilisateurs, et ne se réduise pas à la diffusion discrète d'un message rapidement oublié…

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 19/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Afin de renforcer l'efficacité de la lutte contre les contenus haineux en ligne, notre amendement propose d'imposer aux plateformes qui permettent à des mineurs de moins de quinze ans de s'inscrire de délivrer à ces derniers, ainsi qu'à leurs parents, une sensibilisation à l'utilisation civique et responsable de leur service, ainsi qu'une information sur les risques juridiques encourus par le mineur et ses parents en cas de diffusion de contenus haineux.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 19/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Peut-être le CSA pourra-t-il nous indiquer la périodicité. En effet, il rédigera les bilans en collaboration avec les plateformes.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 19/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis de la commission des Affaires culturelles et de l'éducation

Fabienne Colboc L'amendement CL2 est un amendement de clarification, qui vise à intégrer explicitement l'identité de genre mentionnée par la loi de 1881 aux dispositions de l'article 1er.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 19/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis de la commission des Affaires culturelles et de l'éducation

Fabienne Colboc Madame la rapporteure, mes chers collègues, une étude conduite en 2019 par la société de modération Netino sur la haine en ligne estimait, à partir d'un échantillon de commentaires publiés sur vingt-quatre pages Facebook de grands médias français, que 14 % de ces commentaires comportaient des propos haineux ou agressifs. Cela témoigne d'une évolution inquiétante que le législateur doit prendre à sa juste mesure. C'est tout l'objet de la proposition de loi qui vous est aujourd'hui soumise par notre collègue Laetitia Avia, dont la commission des Affaires culturelles et de l'éducation a souhaité se saisir pour avis. Elle tend à pallier l'impunité ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Ma réponse sera la même qu'à l'amendement précédent : je vais laisser la commission des Lois modifier ou non le titre, en fonction de ce qu'elle aura adopté. Je vous propose de le retirer pour le proposer à la commission des Lois.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Je propose de laisser la commission des lois faire ce travail d'architecture sur le texte en fonction de ce qu'elle aura adopté. Avis défavorable.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Le présent amendement a pour objet de renforcer la formation des enseignants en matière de lutte contre les contenus haineux en ligne, qui nécessite l'acquisition d'un savoir spécifique et technique que les enseignants, en formation initiale ou continue, n'ont pas nécessairement.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Votre amendement me paraît trop précis et donc un peu réducteur par rapport au sujet de la haine en ligne. Il est d'ailleurs satisfait par celui que nous venons d'adopter, dont la portée est plus large car il va au-delà du harcèlement scolaire qui est l'objet de l'alinéa que vous voulez modifier.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Si le texte de l'article L. 312-9 du code de l'éducation permet théoriquement de sensibiliser les élèves au respect de la dignité de la personne, il paraît essentiel de préciser que la lutte contre la diffusion de messages haineux en ligne, à la fois en tant qu'émetteur ou simple utilisateur, doit impérativement faire partie du programme scolaire.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Il ne faut pas confondre anonymat et pseudonyme. Les plateformes ont d'ores et déjà l'obligation de détenir et de conserver les données permettant l'identification de toute personne ayant contribué à la création d'un contenu par l'intermédiaire de leurs services. Leurs utilisateurs ne sont donc théoriquement pas des anonymes, même s'ils peuvent utiliser des pseudonymes. En cas de problème, l'autorité judiciaire peut ainsi leur demander communication de ces données. Il me semble que cette disposition est suffisante et qu'exiger un contrôle matériel de l'identité des internautes ne ferait que repousser le problème, car les plateformes ne seront pas en mesure ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Le CSA émettra des recommandations concernant la mise en place de ce dispositif de prévention destiné aux jeunes et à leurs parents. J'ai des propositions – il existe des quizz, des questions – mais je ne pense pas que ce soit mon rôle de décrire ce dispositif.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Afin de renforcer l'efficacité de la lutte contre les contenus haineux en ligne, le présent amendement propose d'imposer aux plateformes qui permettent l'inscription de mineurs de moins de quinze ans de leur délivrer, ainsi qu'à leurs parents, une sensibilisation à l'utilisation civique et responsable de leurs services ainsi qu'une information sur les risques juridiques encourus par le mineur et ses parents en cas de diffusion de contenus haineux.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Le présent amendement a pour objet de tirer les conséquences de l'avis du Conseil d'État en faisant porter la sanction sur le non-respect de l'obligation de moyens mise à la charge des plateformes et en rendant impérative la prise en compte de la gravité du manquement et de son caractère persistant après une première mise en demeure.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Dans la même logique que celle du bilan annuel, le présent amendement vise à permettre au CSA de publier tout ou partie des informations que les opérateurs de plateforme seront tenus de lui transmettre mensuellement.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Fabienne Colboc, rapporteure pour avis

Fabienne Colboc Le présent amendement tend à rendre explicitement annuelle la publication du bilan du CSA.

Consulter