Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et juin 2019

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 17 sur 17 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 20/03/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François Cormier-Bouligeon

Merci, madame la ministre, pour votre présentation exhaustive des incidences positives du sport. Bravo aux 3,5 millions de bénévoles qui travaillent dans plus de 300 000 clubs et associations et que nous avons à coeur de soutenir, en raison de l'action positive qu'ils mènent en faveur de nos jeunes et de notre société. C'est d'ailleurs l'objet du Parlement du sport que nous avons créé au sein de l'Assemblée et dont plusieurs membres sont ici présents ce soir, notamment Cédric Roussel et Belkhir Belhaddad. Madame la ministre, l'absentéisme représente en moyenne dix-sept jours par salarié et par an en France. Il coûte 108 milliards d'euros. Dans ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François Cormier-Bouligeon

Je crois qu'il est extrêmement dommageable de mettre en concurrence le sport et le service civique. Il n'est d'ailleurs pas exact d'affirmer que les objectifs fixés en loi de finances initiale en ce domaine ne sont jamais atteints. Toutes les lois de finances ont sous-doté le service civique. Certes, par rapport au nombre de volontaires, les objectifs ne sont pas atteints, mais par rapport à ce qui a été budgété, ils sont dépassés de plusieurs millions, voire de plusieurs dizaines de millions d'euros chaque année. Je crois donc au contraire qu'il faut sanctuariser les crédits du service civique, qui constitue une très belle politique publique, ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 06/11/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François Cormier-Bouligeon

Madame la ministre, vous avez l'une des tâches les plus enthousiasmantes de ce Gouvernement : soutenir les sportifs de haut niveau, développer la pratique physique et sportive pour tous les Français tout au long de leur vie sur tous les territoires, moderniser le mouvement sportif. Vous pouvez pour cela vous appuyer, à défaut d'un budget pleinement satisfaisant, sur la formidable mobilisation que suscitent les Jeux de 2024. Au croisement de la haute performance et du développement des pratiques sportives sur les territoires, se trouvent les 1 600 conseillers techniques sportifs, des directeurs nationaux aux conseillers régionaux. Depuis plus de cinquante ...

Consulter

Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire - Intervention le 06/06/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François Cormier-Bouligeon

Madame la ministre des sports, je vous remercie d'avoir répondu avec beaucoup de précision aux questions posées sur l'exécution des crédits passés. Ma question fera le lien entre cette politique passée celle à venir. Vous défendez une ambition forte que nous partageons : améliorer le sport de haut niveau tout en développant le sport pour tous. Trois millions de Français en plus en activité physique et sportive : voilà en effet un bel objectif. Pour y parvenir, il faudra lever des freins et proposer des actions innovantes. C'est l'objet d'une mission qui m'a été confiée par le Premier ministre et sur laquelle nous reviendrons à la mi-octobre. ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 12/12/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François Cormier-Bouligeon

Chers collègues, nous avons un beau débat, en commission, nous en aurons un en séance publique, et c'est parfait ainsi. Ne déplorons donc pas l'absence de débat ! Cela étant, on ne peut prétendre découvrir aujourd'hui, à la faveur d'une nouvelle législature, le contrat de ville hôte. L'État était pleinement représenté au sein du GIP Paris 2024. Les éléments sont connus depuis longtemps. Je vous rejoins en revanche, cher collègue Larive, sur un autre point. Nous organisons les Jeux parce que c'est un élément de soft diplomacy, parce que nous aimons le sport, parce que c'est un marché de 50 milliards d'euros par an dont nous voulons faire ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 22/11/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François Cormier-Bouligeon

Revenant sur une question qui a déjà été posée, je veux insister sur l'importance de voir l'ensemble des territoires de notre pays associés aux JO, notamment en amont. Je sais que le comité départemental olympique du Cher commence à recenser les équipements qui pourraient servir de bases arrière : je pense notamment au centre de ressources, d'expertise et de performance sportive (CREPS) de Bourges, au centre régional jeunesse et sports (CRJS) d'Aubigny-sur-Nère, à la salle qui accueille les compétitions internationales de basket féminin à Bourges, ou encore au pôle du cheval de Lignières. Il est extrêmement important que l'État se mobilise, ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 11/10/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François Cormier-Bouligeon

Madame la secrétaire d'État, je voulais vous interroger sur les Jeux olympiques et paralympiques de 2024, mais ces questions ont déjà été posées. Sachez que vous pouvez compter sur les députés de la République en Marche pour soutenir les sportifs en situation de handicap ; nous avons notamment cosigné une trentaine d'amendements dans ce sens pour le prochain budget. Mais je fais le choix de vous interroger sur un tout autre sujet, parce que j'ai fait une rencontre exceptionnelle vendredi dernier. Tandis que j'étais à Ménétréol-sous-Sancerre, j'ai été accueilli par un couple d'artisans boulangers, représentants les artisans boulangers du ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 03/10/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François Cormier-Bouligeon

Le ministre de l'éducation que vous êtes rend fierté et espoir aux défenseurs de l'éducation nationale et de l'école publique que nous sommes, et je vous en remercie. C'est le député qui siège à la place de Jean Zay, votre illustre prédécesseur, qui vous le dit ! Je vous sais gré de mettre en oeuvre le projet présidentiel ; je vous sais gré en particulier de mettre en oeuvre le dédoublement des classes en REP et REP+ ; je vous sais gré aussi de redonner sa place et son sens à l'enseignement du grec et du latin. C'est l'étude du grec qui a baigné ma jeunesse, non seulement de la lumière du Péloponnèse, mais aussi des lumières de notre ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 27/09/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François Cormier-Bouligeon

Dès mon élection, j'ai réuni les présidents des trois communautés de communes qui composent ma circonscription : Terres du Haut Berry, Sauldre et Sologne et Pays Fort Sancerrois Val de Loire, où vous êtes venu en vacances il y a quelques semaines. Ces territoires ruraux et périurbains, attractifs, présentent des atouts indéniables en termes d'agriculture, d'agroalimentaire, d'industrie, de tourisme, mais ils sont insuffisamment connectés. Les opérateurs historiques ont commencé le travail, à leur rythme, un établissement public départemental a été créé pour prendre le relais : Berry Numérique. Il y a eu, certes, des progrès significatifs, ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 25/07/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François Cormier-Bouligeon

« La loi de la pesanteur n'agit pas sur les sociétés humaines, et ce n'est pas dans les lieux bas qu'elles trouvent leur équilibre » : c'est une citation du grand Jaurès, comme l'appelait le regretté Max Gallo. Et c'est bien d'émancipation que je souhaite vous parler cet après-midi. Les moyens audiovisuels sont neutres en soi, on peut en faire le meilleur comme le pire usage. En démocratie, nous n'avons pas à imposer des émissions aux auditeurs ou téléspectateurs, nous n'avons pas à restreindre leur liberté de choix, le temps de l'ORTF est fort heureusement fini. La diversité des programmes est une richesse, le pluralisme est indispensable. ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 18/07/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

François Cormier-Bouligeon

Je voulais vous interroger sur le soutien de l'État aux politiques culturelles locales, mais, puisque nous manquons de temps, je vous invite à venir apporter vos réponses dans le Cher, à Bourges en particulier. Les occasions ne manqueront pas qu'il s'agisse de la prochaine édition du Printemps de Bourges, d'une visite à l'abbaye de Noirlac, au centre de Céramique contemporaine de La Borne, ou à Sancerre, ville candidate à un classement par l'UNESCO !

Consulter