Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et octobre 2018

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 505 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 11/10/2018 : Consolidation du modèle français du don du sang

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

M. le rapporteur a évoqué plusieurs fois le rapport d'Olivier Véran de juillet 2013. Je voudrais à mon tour faire état d'une réalité inquiétante qu'il y relève : le modèle français de don et de distribution du sang est sérieusement écorné par le fait que 40 % des médicaments dérivés du sang achetés par les hôpitaux français sont composés de sang provenant de donneurs rémunérés, selon les estimations d'Olivier Véran, dans son rapport de juillet 2013. Vous avez déclaré cet après-midi, monsieur le rapporteur, que le don rémunéré n'était pas forcément de moins bonne qualité que le don gratuit. Peut-être, mais j'émettrai tout de même quelques ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/10/2018 : Consolidation du modèle français du don du sang

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Cet amendement et le suivant avaient un lien avec l'article 5, qui a malheureusement été supprimé. Ils tendent à préserver le caractère de service public au don du sang. Le Laboratoire français du fractionnement et des biotechnologies est un rouage essentiel du modèle français de don du sang mais c'est un rouage menacé. En effet, en 2015, la loi dite « Macron » ouvrait le capital de ce laboratoire et de sa filiale aux entreprises et aux organismes appartenant au secteur public. Pour l'heure, seul le secteur public est visé mais beaucoup, à l'époque, y ont vu le premier pas vers une privatisation rampante. Notre amendement tend à revenir sur cette disposition ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/10/2018 : Consolidation du modèle français du don du sang

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Je note que, parmi les orateurs et les oratrices qui se sont exprimés, tous se sont prononcés pour l'article 2 bis. J'aimerais entendre aussi celles et ceux qui y sont défavorables, afin que le débat puisse réellement avoir lieu. Je note avec satisfaction, madame la ministre, que vous avez retiré votre amendement de suppression – je note aussi que vous ne m'écoutez pas… Mais il n'en est pas moins d'une incroyable hypocrisie de retirer cet amendement tout en appelant votre majorité à voter contre cet article ! Votre argument principal, c'est celui de la sécurité de ceux qui donnent leur sang comme de ceux qui reçoivent du sang. Certes, c'est un point ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/10/2018 : Consolidation du modèle français du don du sang

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

J'espère que mon pays sera à la hauteur de la suppression de ce principe discriminatoire et non fondé, alors que l'Espagne, l'Italie, la Suède, le Mexique, l'Argentine, la Pologne ou même la Russie ne pratiquent pas cette distinction arbitraire.

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/10/2018 : Consolidation du modèle français du don du sang

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Vous l'aurez compris, monsieur le rapporteur, notre groupe appuiera votre texte, dans l'espoir que la majorité parlementaire aura suffisamment d'esprit et de bon sens pour accepter de voter un texte qui répond à un besoin urgent.

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/10/2018 : Consolidation du modèle français du don du sang

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Je tiens d'ailleurs ici à saluer le travail de ces associations, comme Act Up, qui ont trop souvent mené seules, pendant des années, le combat contre les discriminations, pour la prévention, l'information, l'éducation sexuelle, l'aide aux malades et à leurs proches. Ce travail de terrain repose malheureusement sur les maigres moyens des associations – associations que vous continuez de saigner depuis le début de votre mandat par la suppression des contrats aidés. L'État devrait au contraire soutenir leur travail, s'engager et agir, car la prévention et l'éducation restent toujours les meilleurs moyens d'éviter de nouvelles contaminations. Quelle ne fut pas ma ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/10/2018 : Consolidation du modèle français du don du sang

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Peut-être un jour nous retrouverons-nous également pour encadrer les profits aberrants et malsains des laboratoires pharmaceutiques. De même, il faut protéger l'intégrité du modèle français du sang en revenant sur l'ouverture du capital du Laboratoire français du fractionnement et des biotechnologies. Enfin, chers collègues, nous sommes parvenus à un accord sur l'amendement déposé par Hervé Saulignac visant à mettre fin à la discrimination dont souffrent actuellement les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes. J'avais déposé, au nom du groupe de La France insoumise, un amendement dans le même esprit. Un arrêté de 2016 a en effet créé ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/10/2018 : Consolidation du modèle français du don du sang

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Cela permettrait de préciser l'article et d'y ajouter une garantie utile : nous ne soutiendrons jamais ceux qui poussent les plus pauvres à vendre leur sang et leurs reins pour survivre, comme c'est parfois le cas aux États-Unis ou en Inde. Nous nous réjouissons du fait que nos collègues du groupe Les Républicains soient conscients des vertus de la gratuité et du rôle décisif de l'État en matière de politique de santé publique.

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/10/2018 : Consolidation du modèle français du don du sang

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Le Gouvernement s'est d'ailleurs empressé, et nous le regrettons amèrement, de déposer un amendement supprimant une avancée majeure de ce texte. Oui, il est possible d'être d'accord quand l'intérêt général et le sens de l'égalité l'emportent de toute évidence. Mais cela, ce gouvernement ne saurait l'accepter. L'abaissement à 17 ans de l'âge légal pour donner son sang est une proposition intéressante, à l'heure où nous savons toutes et tous qu'il faut accroître le nombre de dons pour faire face à des besoins croissants. Que les jeunes puissent donner leur sang, contribuant ainsi, par un acte de solidarité, à la santé de nos concitoyens et concitoyennes, ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/10/2018 : Consolidation du modèle français du don du sang

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Je suis heureuse de porter aujourd'hui la voix du groupe La France insoumise sur la présente proposition de loi. Ce texte aurait pu, si le Gouvernement n'avait pas freiné des quatre fers, être la preuve qu'un travail parlementaire bien mené peut aboutir à des propositions importantes et bénéfiques au pays tout entier. Il est la preuve que lorsque des groupes parlementaires s'accordent à travailler sur un sujet d'intérêt général pour sauver des vies, l'ouverture est gage de démocratie. Il est heureux que ce signe soit donné par l'adoption commune d'un amendement proposé par le groupe socialiste et également défendu par le nôtre. Je reviendrai sur son ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/10/2018 : Défense du droit de propriété

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Nous sommes absolument opposés à cette proposition de loi, parce que la priorité d'une politique du logement, pour nous, doit être de loger toutes celles et tous ceux qui en ont besoin. Nous n'acceptons pas que l'on fasse primer le droit de propriété en toutes circonstances. Le groupe La France insoumise pense que le droit au logement prime sur le droit de propriété et qu'on ne peut pas traiter de la même manière un logement qui est occupé pendant que son propriétaire est en vacances et un logement laissé vacant depuis des années pour spéculer. Où fixer la limite de la notion de « domicile » ? Cette question est importante, puisque c'est en fonction de ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/10/2018 : Croissance et transformation des entreprises

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Partageant en tout point les propos de mon collègue Dharréville, je tiens à rappeler à M. Bolo, qui a cherché à démontrer que la fin des TRV n'aurait aucun impact sur les prix, que la libéralisation du secteur est d'ores et déjà un échec : entre 2007 et 2017, la facture moyenne d'un client chauffé à l'électricité a augmenté de quelque 36 %. Or la fin des tarifs réglementés concernerait des millions de foyers, dont certains sont déjà en grande précarité énergétique : elle aggravera la hausse des tarifs tout en réduisant la capacité de l'État à conduire la transition écologique, puisqu'il ne disposera plus de ce levier pour agir. L'Union ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/10/2018 : Équilibre dans le secteur agricole et alimentaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Le groupe La France insoumise votera bien évidemment cette motion qu'il a présentée puisque, comme notre collègue Loïc Prud'homme l'a extrêmement bien expliqué à la tribune, votre loi ne réglera rien : elle ne réglera rien à la situation dramatique des agriculteurs et des paysans concernant leurs revenus – un sur trois vit avec moins de 350 euros par mois – , qui conduit à un suicide tous les deux jours. Elle ne réglera rien au drame actuel de l'effondrement de la biodiversité, ni à l'empoisonnement des agriculteurs et de l'ensemble de la population, notamment avec le glyphosate – dont l'interdiction était une promesse d'Emmanuel Macron qui n'est pas ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 17/09/2018 : Lutte contre la fraude

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Je ne reviens pas sur ce qu'a dit mon collègue. Nous sommes d'accord, puisque mon amendement tend lui aussi à porter le montant maximal de l'amende à 100 000 euros. À défaut, celle-ci ne rendra pas effective pour les opérateurs l'obligation de fournir lesdites informations. J'ajoute que vous-même, monsieur le ministre, avez reconnu au cours d'une audition que ces sanctions n'étaient peut-être pas assez dissuasives, et que vous avez invité les parlementaires à retravailler cette question. Nous avons pris votre remarque au sérieux et proposons de doubler le montant maximal de l'amende afin qu'en cas de manquement, les opérateurs les plus puissants soient ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/09/2018 : Équilibre dans le secteur agricole et alimentaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Je voudrais vous parler d'une sociologue, Annie Thébaud-Mony. D'après elle, dans notre système, on donne à des entreprises de véritables permis de tuer. C'est ce qui s'est passé avec l'amiante : tout le monde connaissait depuis de nombreuses années les dangers de l'amiante – jusqu'à 100 000 morts d'ici à 2050, selon les estimations – et pourtant nous avons continué de l'utiliser. C'est ce qui s'est passé avec le chlordécone : tout le monde en connaissait les dangers, et pourtant nous avons continué de l'utiliser. Les similitudes avec le glyphosate sont d'ailleurs frappantes, puisque quand il a finalement été question de l'interdire, on a donné un délai ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/09/2018 : Équilibre dans le secteur agricole et alimentaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Le choix politique qui est devant nous est simple : il s'agit de choisir entre une politique pour les lobbies ou une politique pour l'intérêt général.

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/09/2018 : Équilibre dans le secteur agricole et alimentaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Mais si, je peux le dire. Vous vous rappelez aussi qu'Emmanuel Macron avait twitté que le glyphosate serait interdit au plus tard d'ici trois ans mais que, par la suite, la majorité a refusé d'inscrire cet engagement dans la loi. Nous n'avons donc, je le redis, pas confiance : rien n'est encore venu concrétiser cette promesse.

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/09/2018 : Équilibre dans le secteur agricole et alimentaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Nous insistons fortement pour que cette interdiction figure dans la loi. Il y a un problème de confiance, puisque notre nouveau ministre de la transition écologique est le président de l'Assemblée nationale qui avait organisé les débats pour que le premier vote se tienne à deux heures du matin.

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/09/2018 : Équilibre dans le secteur agricole et alimentaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Chers collègues, nous en arrivons aux amendements tendant à inscrire dans la loi l'interdiction du glyphosate. Je remarque avec accablement que c'est encore une fois à deux heures du matin que cette discussion a lieu, alors que ce sujet intéresse énormément nos concitoyens et nos concitoyennes.

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2018 : Motions de censure

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

où vous ne pourrez plus mener impunément votre politique violente. En ce 31 juillet, triste jour anniversaire de son assassinat, je voudrais vous citer cette phrase de Jean Jaurès : « Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho [… ] aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. »

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2018 : Motions de censure

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

À l'heure où vous vous complaisez dans le pire des institutions en y nommant les pires personnes, notre vote a deux significations : manifester notre défiance envers votre gouvernement, et nous rapprocher de l'horizon indépassable de notre temps, le passage à une sixième République

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2018 : Motions de censure

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Personne n'en peut plus de votre arrogance ni de votre violence qui mettent le pays en danger.

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2018 : Motions de censure

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Pendant que M. Benalla était simplement mis à pied, les ministres qui avaient obligation de le dénoncer se taisaient. Si nous déposons cette motion de censure, ce n'est donc pas simplement à cause de ce que vous appelez « l'affaire Benalla », c'est parce qu'une grande partie du Gouvernement et de la majorité ont un peu de Benalla en eux.

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2018 : Motions de censure

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Et c'est Emmanuel Macron qui a forgé Alexandre Benalla en insultant des ouvriers en grève ou des chômeurs. Benalla a été le fidèle agent de M. Macron en concrétisant physiquement ce que le Président répand verbalement. Je note aussi que pendant que M. Benalla tabassait des manifestants, M. Gabriel Attal cassait une grève dans les Hauts-de-Seine en se déguisant en postier.

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2018 : Motions de censure

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Gérer l'opposition par la violence, vivre au-dessus des lois, se croire intouchable, faire passer ses caprices avant les attentes de milliers de supporters de foot sur les Champs-Élysées : le benallisme est une manière de gouverner.

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2018 : Motions de censure

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

La raison pour laquelle vous faites bloc, c'est qu'Alexandre Benalla représente la forme la plus aboutie du macronisme.

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2018 : Motions de censure

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Les membres de votre majorité ne se comportent pas comme des élus du peuple, des représentants de la nation. Aurore Bergé, Gilles Le Gendre, Naïma Moutchou, Manuel Valls, Sacha Houlié, Richard Ferrand, Yaël Braun-Pivet : ce ne sont pas les sept parlementaires mais les sept mercenaires, prêts à dire tout et surtout n'importe quoi, pour protéger le Président de la République et ses dérives.

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2018 : Motions de censure

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Car vous savez que vous êtes minoritaires dans le débat et que le seul moyen de parvenir à vos fins est d'écraser toutes les voix dissonantes, chaque jour plus nombreuses. Vous avez mis fin à la commission d'enquête et plusieurs de vos chefs ont menti à la représentation nationale, sans aucune considération ni pour nous, ni pour vous. S'il y a une obstruction dans cet hémicycle, elle est de votre côté : c'est une obstruction à la vérité !

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2018 : Motions de censure

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Nous ne sommes plus dans le débat partisan, guidés par nos idées particulières. Nous sommes désormais dans la préservation des formes démocratiques de l'État et de la responsabilité politique des élus : c'est ce qui unit tous les signataires de cette motion, par-delà leurs opinions sur tel ou tel sujet. Vous avez face à vous des représentants de la nation qui ont perdu toute confiance dans votre manière d'occuper les institutions en vous voyant les détourner ainsi à votre profit. La situation est irrespirable. Nous ne sommes plus dans un régime démocratique, mais dans une a ssemblée monolithique, composée de petits soldats du macronisme, prêts à tout ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2018 : Motions de censure

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Vous êtes désormais le gouvernement des violents et des passe-droits, des cliques et des privilèges.

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2018 : Motions de censure

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

… vous êtes parvenus à faire l'union contre vous de tous les groupes d'opposition et des non-inscrits. Les doutes qui existaient dans certains groupes il y a un an lors du vote de confiance au Gouvernement n'existent plus et ces motions clarifient le champ de bataille : il y a votre majorité, et les oppositions. Rarement un gouvernement s'était retrouvé aussi seul, car rarement un gouvernement fut aussi borné. Vous étiez le gouvernement des riches, qui casse le code du travail, qui bétonne les côtes, qui nucléarise les campagnes, qui exclut les handicapés du logement, qui vend les aéroports, qui empoisonne les sols et la nourriture, qui fait payer les ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2018 : Motions de censure

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Monsieur le président, monsieur le Premier ministre, mesdames et messieurs les membres du Gouvernement, chers collègues, ces motions sont en tant que telles un événement inédit : …

Consulter

Intervention en hémicycle le 26/07/2018 : Immigration maîtrisée droit d'asile effectif et intégration réussie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Nous voulons supprimer cet article pour préserver les droits des enfants français et éviter l'existence d'enfants aux droits de seconde zone. En effet, avec cet article, la possibilité pour le père ou la mère d'un enfant français de se faire délivrer un titre de séjour en tant que parent d'enfant français est désormais conditionnée au fait que son parent de nationalité française pourvoie effectivement à son entretien et à son éducation. Or cela peut mener à des dérives très fortes. Dans une famille où le père est Français et la mère, d'une autre nationalité, si le père ne pourvoit pas à l'éducation de son enfant, la mère – qui s'en occupe ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 26/07/2018 : Immigration maîtrisée droit d'asile effectif et intégration réussie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Mathilde Panot

Vous admettrez que c'est idiot ! Le Gouvernement veut refuser aux personnes malades la possibilité d'être soignées en France : cela ne correspond en rien à la définition de l'humanisme ni à la société dans laquelle nous voudrions vivre. Cet article est une nouvelle illustration de la cruauté de ce texte et nous vous en demandons la suppression.

Consulter