Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et juin 2019

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 1901 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 18/06/2019 : Sur-exécutions et sous-exécutions des lois de finances

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pierre Cordier

La sincérité budgétaire de l'actuelle majorité est plus que contestable. La semaine dernière, dans son discours de politique générale, acte II, le Premier ministre nous a détaillé un plan de dépenses, sans annoncer aucun financement ! Et je ne parle pas des 15 milliards d'euros de dépenses supplémentaires liés au mouvement des gilets jaunes, qui ne sont toujours pas financés ! Par ailleurs, tous les efforts budgétaires du Gouvernement, qui avaient été annoncés en grande pompe, sont finalement abandonnés ou revus à la baisse : l'objectif de retour à l'équilibre des finances publiques en 2022 ; l'objectif de réduction du poids de la dépense publique ; ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/06/2019 : Sur-exécutions et sous-exécutions des lois de finances

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pierre Cordier

La loi de finances étant construite sur des hypothèses macroéconomiques et financières, la gestion budgétaire peut faire face à des imprévus au cours de son exécution. En effet, divers aléas peuvent survenir comme des catastrophes naturelles, des interventions militaires, des crises sanitaires, des indemnisations de victimes, des besoins nouveaux, des imprévus. La direction du budget doit par conséquent anticiper, tout au long de l'année, ce que seront les dépenses en fin d'exercice. Si nécessaire, elle propose des mesures correctrices lorsque la prévision tend à s'écarter de la loi de finances initiale et du respect de la norme de dépenses. Au moment du ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/06/2019 : Relance de l'État en panne

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pierre Cordier

On aimerait aussi vous entendre sur l'industrie plus traditionnelle !

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/06/2019 : Relance de l'État en panne

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pierre Cordier

Heureusement que vous êtes là ! Vous êtes les sauveurs de la France !

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/06/2019 : Relance de l'État en panne

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pierre Cordier

Sans parler de recettes, toutefois – il n'a parlé que de dépenses !

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/06/2019 : Relance de l'État en panne

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pierre Cordier

Le MODEM l'a également géré puisqu'il était aux affaires sous Chirac !

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/06/2019 : Relance de l'État en panne

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pierre Cordier

Et les nouvelles dépenses, comment les financerez-vous ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/06/2019 : Relance de l'État en panne

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pierre Cordier

M. Macron veut supprimer 120 000 postes de fonctionnaires : c'était dans son programme !

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/06/2019 : Déclaration de politique générale du gouvernement

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pierre Cordier

On dirait que vous venez d'arriver au pouvoir : après deux ans, quel aveu d'échec !

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2019 : Mobilités

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pierre Cordier

Quelle discipline dans la majorité ! Ils obéissent au doigt et à l'oeil !

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/06/2019 : Mobilités

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pierre Cordier

Il prévoit la création d'un dispositif inspiré des règles applicables en matière de publicité pour les produits alimentaires reconnus comme mauvais pour la santé, définies à l'article L. 2133-1 du code de la santé publique. Ces mesures pédagogiques ont prouvé leur efficacité en matière de comportement alimentaire. Le dispositif obligerait les annonceurs faisant de la publicité en faveur de la mobilité routière réalisée à l'aide de véhicules à motorisation thermique, à accompagner celle-ci d'un message en faveur des mobilités actives. Cette proposition rejoint celle de Santé publique France, qui prévoit, en 2019, de véhiculer un message simple, ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/06/2019 : Mobilités

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Pierre Cordier

La République en marche et les communistes vont donc voter ensemble !

Consulter