⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Interventions sur "croissance"

44 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBruno Bonnell :

...e territoire. Le projet de loi PACTE vise à redonner aux entreprises cette place d'élément fondateur du corps social. D'abord, par sa présentation même : c'est une réforme systémique, conduite à travers une vision de l'entreprise vivante. Au cours de soixante-treize articles, elle en balaye toutes les étapes, de sa création jusqu'à, parfois, sa disparition, en passant par son développement et sa croissance. C'est aussi de son objectif clairement affirmé d'aider les entreprises à grandir que ce texte tire une ligne claire. L'environnement entrepreneurial a changé, passant d'une économie de rattrapage, où la reconstruction puis la consommation sans limites pilotaient la croissance, à une économie de l'innovation, où les usagers et consommateurs sont plus alertes, plus exigeants et embrassent de nouv...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPhilippe Bolo :

... de cet enjeu, considère l'entreprise comme l'un des leviers de réforme nécessaires à la transformation économique de notre pays. Ce faisant il prolonge le travail engagé depuis le début de la législature pour donner aux entreprises les moyens d'innover, de se transformer, de grandir et de créer des emplois. PACTE affiche une grande ambition, celle de sortir de l'anomalie française qui freine la croissance des TPE et des PME alors même qu'elles sont un important gisement d'emplois pour les Françaises et les Français. Aider à la transformation des TPE en PME et des PME en ETI représente en effet un enjeu primordial en termes de développement économique de notre pays. Malheureusement, de leur création à leur transmission, les entreprises cheminent aujourd'hui dans un dédale d'obligations qui compliqu...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaM'jid El Guerrab :

... de la commission spéciale et M. le ministre y sont très sensibles. L'entrepreneuriat féminin peine à progresser dans notre pays. Si la France est l'un des pays d'Europe qui comptent le plus de femmes qui travaillent, avec 48 % de la population active totale, celles-ci restent largement minoritaires dans la création d'entreprise, alors même que l'entrepreneuriat féminin est un puissant levier de croissance et de compétitivité. Je me félicite aussi de l'initiative du rapporteur général, M. Roland Lescure, quant à la mise en place d'un dispositif d'évaluation et de suivi ad hoc. Il est sage qu'un comité d'évaluation soit établi et que le Parlement en soit partie prenante. Je crois également qu'il est absolument nécessaire d'améliorer et de diversifier les financements des petites et moyennes entrepr...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Luc Mélenchon :

...x. Pourtant, il nous faut maintenant comprendre – que ce débat, après tout, serve au moins à poser des repères ! – pourquoi nous devons passer de la compétition libre des intérêts particuliers moteurs de l'activité – à supposer que votre utopie sur ce point ait été fondée – à autre chose. Si nous continuons de penser qu'il suffit, comme l'a si bien dit mon camarade François Ruffin, de crier « la croissance, la croissance ! » en espérant produire toujours davantage pour résoudre la crise de civilisation dans laquelle nous sommes, nous nous trompons ! Par conséquent, il faut changer de paradigme. Ce n'est pas la compétition des intérêts particuliers qui est de nature à donner sa dynamique à la production. Voilà pourquoi nous disons que nous sommes le mouvement des carnets de commande. C'est du point...