⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Projet de loi de finances pour 2021 — Texte n° 3360

Amendement N° 1752C (Retiré)

(1 amendement identique : CF1248C )

Publié le 27 octobre 2020 par : Mme Bono-Vandorme, M. Jolivet.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Modifier ainsi les autorisations d'engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes+-
Environnement et prospective de la politique de défense00
Préparation et emploi des forces3 000 0000
Soutien de la politique de la défense00
Équipement des forces03 000 000
TOTAUX3 000 0003 000 000
SOLDE0

Exposé sommaire :

Cet amendement a pour objectif de tenir compte des innovations conduites par l’industrie textile dans le monde et d’en tirer les conséquences pour nos forces armées.

Les évolutions technologiques permettent d’ores et déjà d’implanter des moyens de géolocalisation indétectables à l’œil et au toucher dans les fibres textiles.

Les « nouveaux » textiles deviennent intelligents et sont géolocalisables par un gps, une empreinte thermique ou une empreinte magnétique.

Cela signifie que les uniformes, les tentes, ou les matériels qui comportent des tissus, des fibres peuvent être « infectés » et donc repérables.

C’est une menace potentielle pour la sécurité de nos soldats en opération.

Dès lors, il appartient au ministère des Armées de se prémunir de ce risque en considérant que l’ensemble des équipements comportants des textiles de toute nature soient considérés comme des équipements de défense ou de sécurité au sens de l'article L 1113-1 du code de la commande publique.

Cette qualification permettra de mettre l'accent sur la protection contre les tentatives d’utilisation de ces tissus à des fins offensives par des pays étrangers contre nos troupes.

Aujourd'hui, le constat est fait que le ministère des Armées ou le ministère de l'Intérieur ouvrent au monde entier les appels publics pour la confection d'uniformes lesquels sont considérés comme de simples vêtements alors qu'ils devraient être considérés comme des équipements stratégiques de défense et de sécurité. D'autres pays, comme les États-Unis, la Chine, considèrent que les uniformes sont des matériels de guerre.

Cet amendement vise donc à transférer 3 millions d’euros de l’action 07 « Commandement et maîtrise de l’information » du programme 146 « Équipement des forces » vers l’action 05 « Logistique et soutien interarmées » du programme 178 « Préparation et emploi des forces ».

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion