⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Protection patrimoniale et promotion des langues régionales — Texte n° 4035

Amendement N° 261 (Irrecevable)

Publié le 2 avril 2021 par : Mme Ménard.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Texte de loi N° 4035

Avant l'article 2 ter

Dans les six mois suivant la promulgation de la loi, le Gouvernement remet au Parlement un rapport visant à proposer un plan d'action en vu de renforcer les missions et moyens de la délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF) pour lui permettre d'être un véritable coordinateur du développement des langues de France.

Exposé sommaire :

La délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF) est chargée d’animer et de coordonner la politique linguistique de l’État, en l’orientant dans un sens favorable au maintien de la cohésion sociale et à la prise en compte de la diversité de notre société.

Béziers héberge pour sa part le Centre international de recherche et documentation occitanes (CIRDOC) qui est fort d'un conseil d'administration où siège la DGLFLF. Le CIRDOC est connu jusqu’au Japon et offre une collection riche de plus de 150 000 documents témoignant de 1 000 ans de création occitane.

La France est riche d'autres centres et instituts qui œuvrent dans le même sens : il serait intéressant qu'au niveau national, une véritable coopération et, pourquoi pas, une coordination entre ces acteurs soit instaurée afin de promouvoir notre culture.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cet amendement.

Inscription
ou
Connexion