⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Aurélien Taché pour ce dossier

4 interventions trouvées.

Cet article, qui résultait de l'adoption d'un amendement en première lecture par l'Assemblée nationale et qui a été supprimé par le Sénat, vise à mettre en place un crédit d'impôt au bénéfice des personnes hébergeant des réfugiés. Actuellement, en Île-de-France, plusieurs milliers de réfugiés statutaires sont à la rue, sans aucune solution d'h...

Je vous remercie pour vos explications, monsieur le secrétaire d'État. Je vous demanderai deux petites précisions. L'expérimentation qui va être pérennisée et qui vise à financer des associations venant en aide à des réfugiés hébergés chez des particuliers fera-t-elle l'objet d'un soutien financier plus important de la part du Gouvernement ? Q...

Avec cet amendement, je propose la création d'un crédit d'impôt pour les Français qui hébergent des réfugiés, à hauteur de 1 500 euros maximum, à raison de 5 euros par nuitée. J'avais déjà présenté cet amendement en commission, mais je l'avais retiré pour le retravailler, sur deux points. Premièrement, j'ai exclu du dispositif les demandeurs d'...

L'objectif de ce crédit d'impôt, c'est de favoriser les rencontres entre des gens qui ont dû quitter leur pays dans les pires conditions et le pays qui les accueille ; c'est de mettre fin à la situation actuelle, qui fait que les seules rencontres que font les réfugiés pendant deux ans se limitent à leurs visites à la préfecture ou dans une ass...