⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

28 janvier 2020

Rapport N° 2610

sur la proposition de loi de Mme Sophie Auconie et plusieurs de ses collègues relative à la déshérence des retraites supplémentaires (2516).

écrit par Sophie Auconie rapporteur
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

Depuis maintenant plus d’un an, les Français portent une revendication forte d’amélioration de leur pouvoir d’achat.

En dépit des mesures fiscales et sociales mises en œuvre en la matière, la situation dégradée des finances publiques restreint les marges de manœuvre de l’État pour répondre pleinement à ces espérances légitimes.

Cette situation est d’autant plus préoccupante qu’une partie importante de l’épargne constituée par les Français demeure en déshérence.

Au sens littéral, la déshérence signifie l’absence d’héritier.

Appliquée à l’épargne, elle renvoie à un capital qui a été formé auprès d’une compagnie d’assurances, mutuelle ou institution de prévoyance, et qui n’est jamais réclamé ou restitué à son propriétaire, son ayant droit ou son bénéficiaire.

De nombreuses causes ont été identifiées comme étant à l’origine de ce phénomène : durée relativement longue de la relation contractuelle, changement d’ad...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur ce rapport.

Inscription
ou
Connexion