⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

22 janvier 2021

Rapport N° 3780

sur la proposition de loi, après engagement de la procédure accélérée, de Mme Justine Benin et plusieurs de ses collègues rénovant la gouvernance du service public d’eau potable et d’assainissement en Guadeloupe (3669).

écrit par Justine Benin rapporteur
Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia 

Extrait

Mesdames, Messieurs, Les défaillances du service public d’eau potable et d’assainissement constituent une des préoccupations principales de la population de Guadeloupe.

La présente proposition de loi concourt à élaborer une réponse concrète et pragmatique.

En effet, toutes les personnes auditionnées, institutionnels, acteurs publics et privés sont d’accord avec la création d’une structure unique face à une situation qui dure depuis de trop nombreuses années.

Tout le paradoxe tient en quelques mots : la Guadeloupe est un territoire riche en eau et, pourtant, l’accès permanent de la population à une ressource de qualité et en quantité n’y est pas garanti.

Les Guadeloupéens sont confrontés à des coupures d’eau fréquentes dues à des ruptures de canalisations, à des fuites ou à des difficultés sur le réseau.

Parfois aléatoires, ces coupures sont aussi organisées sur certaines parties du territoire sous la forme de « tours d’eau », ce sur quoi...

Consulter le document complet sur le site de l'Assemblée

(version pdf)

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur ce rapport.

Inscription
ou
Connexion