⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.


Les amendements de Dominique David pour ce dossier

32 interventions trouvées.

Bien évidemment, le groupe LaREM votera contre cette motion de rejet. Nous sommes fiers de ce projet de loi de finances, fiers de ce budget de 100 milliards d'euros d'une puissance et d'une ambition équivalentes à celui du budget mis au service de la reconstruction d'après-guerre. À la veille de fêtes de fin d'année pas comme les autres, où nou...

Nous voulons les convaincre qu'il y a des opportunités dans la crise et leur donner de l'espoir, alors que votre groupe se contente, monsieur Coquerel, d'instrumentaliser la peur et d'attiser la colère pour servir vos ambitions.

Oui, nous voulons donner aux Français l'espoir de transformer profondément notre économie, de mettre en oeuvre notre transition écologique, de renforcer notre cohésion, de former enfin une nation unie, fière d'elle-même, prête à relever les défis de ce siècle.

Défendre une motion de rejet sur le budget le plus fort et plus ambitieux de la Ve République, …

… franchement, il fallait oser ! Vous souhaitez donc que la représentation nationale rejette un budget inédit, qui permettra d'affronter une crise sans précédent. Vous refusez d'accorder aux plus précaires l'aide et l'accompagnement qu'ils méritent ; vous refusez à nos entreprises et à leurs salariés les mesures nécessaires à la sauvegarde de l...

… vous refusez le plan de relance, ses 30 milliards d'euros en faveur de la transition écologique et ses 20 milliards d'euros en faveur de la solidarité, dont 6 milliards d'investissements pour le système de santé ; vous refusez 6,5 milliards d'euros pour l'emploi des jeunes.

… et une pseudo-arrogance de la majorité, mais que manifestez-vous en refusant un texte budgétaire pour l'élaboration duquel le Gouvernement s'est concerté pendant des semaines avec l'ensemble des parties prenantes, qui a été discuté longuement par les deux assemblées, et surtout qui est adapté aux besoins de chacun et solide financièrement ?

… des bénéficiaires du CICE, mais ce dernier n'a jamais visé à protéger de la crise sanitaire ! Vos raccourcis n'impressionnent plus personne et vos propositions dogmatiques n'impriment pas car elles sont en complète contradiction avec les demandes des Français et les réalités qu'ils vivent. Comme d'habitude, vous rejetez ; quelle que soit l'ur...

C'est toujours trop ou pas assez ! En réalité, vous refusez le compromis qui fait la richesse de notre démocratie.

Quoi qu'il arrive, vous faites de la politique, rien que de la politique, la plus dogmatique et démagogique qui soit.

Cependant, vous avez un coeur et une conscience, et je pense que tout au fond de vous, vous espérez que cette motion de rejet ne sera pas adoptée, tant ses conséquences, vous le savez, seraient dramatiques pour notre pays. Rassurez-vous, nous, députés du groupe La République en marche, voterons évidemment contre cette motion, puis nous voterons...

Cela devient presque un truisme, et l'on ne peut s'en féliciter : la culture est parmi les secteurs qui payent le plus lourd tribut à la crise. Et le reconfinement, s'il reste justifié par une situation sanitaire très dégradée, lui porte un nouveau coup, terrible. Dans notre pays, qui porte en étendard son exception culturelle et donne depuis l...

Je reconnais que les débuts du pass culture ont été difficiles, mais il fallait tout inventer : créer l'application, mettre l'ensemble des acteurs autour de la table, les convaincre de concevoir des offres spécialement pour les jeunes, parfois même de les rendre gratuites ; il fallait surtout communiquer auprès des jeunes pour promouvoir le dis...

Défavorable. Je suis d'accord sur l'importance de donner la priorité à l'éducation artistique et culturelle mais les crédits nécessaires sont déjà largement inscrits dans le PLF pour 2021, avec 7,2 millions supplémentaires pour, notamment, consolider le développement des contrats territoire-lecture ou poursuivre la dynamique de l'été culturel. ...

Le plan artistes-auteurs entrera en vigueur en 2021 : je vous accorde qu'il était temps. Le PLF pour 2021 prévoit 20 millions d'euros de crédits pour donner suite au rapport Racine. Il s'agit de défendre les intérêts des artistes, leurs droits sociaux et leur représentativité. Vous soutenez la création d'un centre national des artistes-auteurs...

Avis défavorable. Comme vous l'avez souligné, les établissements du réseau enseignement supérieur culture – ESC – bénéficient cette année de crédits supplémentaires. Ils font par ailleurs l'objet d'un soutien continu, même quand celui-ci est coûteux. Je rappelle que le coût moyen d'un étudiant est sensiblement plus élevé dans ces écoles que dan...

Je partage votre constat sur la nécessité d'augmenter les moyens alloués à la recherche dans l'enseignement supérieur culture, mais cela suppose d'augmenter les moyens humains dans les établissements afin de permettre aux enseignants d'obtenir des décharges. C'est d'ailleurs ce que je proposerai à travers un amendement dédié aux écoles d'archit...

L'exonération que vous réclamez ne dépend pas seulement de l'État, mais aussi des collectivités territoriales. Je profite de l'occasion pour rappeler que le ministère de la culture porte une attention particulière aux élèves boursiers de l'ESC. Les bourses sur critères sociaux – dont le total s'élève à 25 millions d'euros, soit une hausse de 3 ...

Il vise à ouvrir 10 postes supplémentaires – 10 équivalents temps plein – dans les écoles nationales supérieures d'architecture. La réforme engagée en 2018 vise à soutenir la recherche dans les ENSA. Pour cela, il est nécessaire d'y créer un nombre substantiel de postes, afin d'accorder des décharges aux enseignants-chercheurs. En 2017, le min...

Nous avons déjà abondamment débattu du pass culture. Dans un contexte de crise économique, c'est une chance pour les jeunes.