⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Interventions sur "hercule"

16 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSébastien Jumel :

...nvironnemental moindre, nous les devons – je tiens à le dire au nom du groupe communiste – au travail, à l'expertise, à l'intelligence des milliers d'agents de l'entreprise EDF. Pourtant, chaque jour un peu plus, que ce soit à travers le rapport Folz, qui dénonce le sous-investissement chronique au sein de l'entreprise, dont les salariés subissent les conséquences, ou avec la révélation du projet Hercule, le mépris à l'égard de cet outil industriel incomparable semble rester le leitmotiv de la stratégie de la direction d'EDF – pardonnez-moi de vous le dire, monsieur le directeur exécutif – et du Gouvernement. Un projet de cette importance peut-il se négocier dans le dos des Français, dans le huis clos d'un bureau, entre l'Élysée et la Commission européenne, en laissant dans le vent la représentat...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaOlivier Marleix :

EDF est, au sens propre, un patrimoine national – même si sa valorisation boursière a beaucoup évolué, passant de 150 milliards d'euros en 2007 à 50 milliards d'euros aujourd'hui. Il s'agit, avec près de 30 milliards d'euros, de la plus forte participation de l'Agence des participations de l'État – APE. Il est évident qu'il est important pour nous de comprendre l'élaboration du projet Hercule. Or nous sommes quelque peu dans le flou. J'avais interrogé le 17 septembre dernier le ministre de l'économie et des finances, qui m'avait répondu qu'il fallait attendre de connaître les propositions de M. Lévy. Or il se trouve que les propositions de M. Lévy avaient déjà été présentées aux organisations syndicales, portées sur la place publique et publiées sur Top Management dès le printemps. B...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMarie-Noëlle Battistel :

Je tiens tout d'abord à remercier le groupe de la Gauche démocrate et républicaine de nous permettre ce débat, et les trois intervenants de nous éclairer au sujet d'Hercule, le projet de réorganisation demandé par l'Élysée, qui semble essentiellement mû par la recherche de l'équilibre économique et non par une perspective industrielle. Ce projet me semble remettre partiellement, voire totalement en cause le caractère intégré d'EDF, qui a pourtant fait la preuve de son efficacité depuis sa création. Réunir la production, la distribution, le réseau au sein d'une même...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrançois-Michel Lambert :

...e semble que ce projet est beaucoup plus tourné vers les exigences de l'Union européenne que vers les enjeux dont je viens de faire mention. Les territoires risquent d'être broyés ; quant à l'urgence écologique et climatique, il n'en a été concrètement question à aucun moment. Il s'agirait plutôt de l'urgence de rémunérer quelques actionnaires. Monsieur le président, permettez-moi de rappeler qu'Hercule, ou Héraclès, était fils de Zeus, c'est-à-dire de Jupiter.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSébastien Jumel :

...page brutal, les activités rentables seront cédées à des intérêts privés, et la puissance publique portera la responsabilité des activités non rentables – dont le sort, de surcroît, apparaît de plus en plus flou au vu de vos différentes déclarations et de l'absence de stratégie du Gouvernement. Sur ces différents points, nous avons donc besoin de réponses. De quelle manière sera piloté le projet Hercule ? Disposez-vous d'un calendrier ? Quels sont les objectifs réels pour EDF ? Quel avenir est prévu pour les salariés, dont le nombre dépasse 150 000 ? Combien d'emplois indirects sont concernés par ce projet ? Aucune information n'a été communiquée aux salariés, hormis par voie de presse. Est-il normal qu'une entreprise publique qui a participé au développement de notre pays soit ainsi méprisée e...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJeanine Dubié :

Je tiens tout d'abord à remercier le groupe GDR, qui est à l'origine de ce débat sur le projet Hercule. Ma question concerne spécifiquement le futur EDF Bleu, entité destinée à être renationalisée et qui engloberait le nucléaire, le réseau de transport et l'hydroélectricité. En tant qu'élue de la montagne, je suis particulièrement attentive à l'avenir de cette dernière filière. Il est utile de rappeler, car cela est trop souvent oublié, qu'elle est la première source d'énergie renouvelable et qu'...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSébastien Jumel :

Le projet Hercule est-il enterré ? Nous n'avons pas de réponse à cette question, madame la ministre !

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Paul Dufrègne :

Que signifie vraiment le projet Hercule, refusé à l'unanimité par les syndicats ? Telle est la vraie question, et la source d'une inquiétude partagée. Hercule, c'est la fin d'EDF tel qu'il a été pensé et conçu en 1946 et c'est la poursuite du projet libéral du Gouvernement, selon lequel il faudrait ouvrir les valves des marchés et désengager l'État. En effet, avec le projet Hercule, ce sont deux branches d'EDF qui vont être créées : l...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaOlivier Marleix :

Madame la ministre, nos collègues du groupe GDR n'ont pas souhaité organiser un débat sur la transition écologique, mais un débat sur le projet Hercule.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaOlivier Marleix :

...struction de ce projet essentiellement financier, nous déplorons un manque de transparence évident de la part du Gouvernement. Il y a quelques minutes, vous avez dit clairement que vous attendiez que les dirigeants d'EDF vous proposent quelque chose. En septembre, dans le cadre des questions au Gouvernement, M. Bruno Le Maire m'avait répondu la même chose : le Gouvernement attendait que le projet Hercule lui soit proposé alors qu'il avait déjà été présenté aux syndicats. Heureusement, Jean-Bernard Lévy a fait preuve d'un peu de transparence devant la commission des affaires économiques du Sénat : il y a rappelé que ce projet était une commande du Président de la République, lequel a demandé à EDF s'il existait des moyens d'optimiser la gestion de ses actifs et passifs. M. Christophe Carval, dire...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGabriel Serville :

... 1er janvier 2020. Si les coûts de production sont restés stables, ainsi que le coût de commercialisation, qui représentait 35 % de la facture en 2017, il en va autrement de deux autres composantes que sont les taxes et les coûts de transport, qui pèsent respectivement près de 35 % et 30 % sur la facture. La part de ces deux postes de dépenses s'est donc littéralement envolée. Or, avec le projet Hercule, une part accrue des taxes sera affectée à l'ensemble du système de subvention des éoliennes, panneaux solaires et autres travaux d'isolation thermique. Par ailleurs, selon David Cayla, économiste à l'université d'Angers, en qui nous pouvons avoir confiance, un autre facteur inflationniste, visible sur la facture énergétique et renforcé par Hercule, est la généralisation de la concurrence sur le...