⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Interventions sur "pauvreté"

14 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaValérie Petit :

...ant notre assemblée, pour, avec vous, inviter le Gouvernement à lancer un grand débat sur la création d'un mécanisme de revenu universel dans notre pays. Le revenu universel, c'est cette vieille idée formulée en 1795 par Thomas Paine, ce Britannique épris de révolution, qui siégea sur les bancs de notre assemblée nationale. Pour lui, garantir à tous un revenu de base qui permette d'échapper à la pauvreté n'était ni une charité, ni une assistance : c'était un droit, qu'il souhaitait inscrire dans la déclaration des droits de l'Homme et du citoyen ; un droit qui, en émancipant de la pauvreté, permettrait à chacun d'exercer effectivement et pleinement ses libertés de citoyen et d'entreprendre sa vie d'homme ou de femme. Finlande, Allemagne, Espagne, Argentine, Japon, Canada, Malaisie, Pérou, Inde, ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaValérie Petit :

...une épidémie, à une catastrophe naturelle, à un attentat ou encore à choc économique brutal. Dans une société confrontée à de nombreux risques – sanitaire, économique, climatique et sécuritaire – , le socle citoyen est un mécanisme qui donnera aux Français la confiance et des moyens suffisants pour continuer d'entreprendre leur vie. Le socle citoyen est un mécanisme destiné à éradiquer la grande pauvreté ; il est aussi une assurance contre le risque de pauvreté, qui permettra à chacun de s'émanciper et de s'engager activement dans la société. Il met fin à des inégalités anciennes, au bénéfice notamment des plus jeunes, des femmes, des indépendants et des ménages modestes. Le socle citoyen est aussi un mécanisme d'adaptation aux mutations du monde du travail, notamment à la montée du travail indé...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaValérie Petit :

Le socle citoyen n'est pas non plus une destruction de la valeur travail, comme on l'entend parfois. Il permet au contraire de construire la valeur activité, parce qu'il faut être libéré de la pauvreté et de la peur de celle-ci pour s'engager activement dans la société, que ce soit par le travail, le bénévolat ou toute autre forme d'activité créant de la richesse économique, sociale et écologique. Le socle citoyen n'est pas, au contraire du RUA, le revenu universel d'activité, une mesure de lutte contre le chômage ; il s'agit, pour reprendre les mots du Président de la République, de libérer ch...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAgnès Thill :

Le texte qui est soumis à notre examen vise à ouvrir un débat sur la mise en place d'un revenu universel, seul outil capable, selon ses auteurs, de prémunir les Français les plus exposés contre la pauvreté. Notre groupe est très critique sur la forme de votre texte. Vous y indiquez qu'un « consensus émerge sur la mise en place d'un mécanisme de revenu universel ». Je vous rappelle qu'il s'agissait d'une proposition du candidat socialiste à l'élection présidentielle de 2017, qui y a réalisé le score que l'on connaît.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrédérique Dumas :

Depuis plusieurs mois, les signaux d'alerte se multiplient sur le front de la lutte contre la précarité et la pauvreté, et ces dernières semaines, l'inquiétude s'est faite plus pressante encore : le Secours catholique estime que 10 millions de Français vivront sous le seuil de pauvreté d'ici la fin de l'année, soit un million de pauvres supplémentaires. Devant les Restos du coeur et autres associations d'aide alimentaire, les files d'attente s'allongent, dans lesquelles on trouve de nouveaux publics – beaucoup de...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAdrien Quatennens :

...t été, elle compte même quatre-vingt-quinze milliardaires, soit trois fois plus qu'il y a dix ans. Sous l'effet des réformes budgétaires d'Emmanuel Macron, comme la suppression de l'impôt de solidarité sur la fortune, les 0,1 % les plus riches ont vu leur fortune augmenter d'un quart encore en un an : ce sont les grands gagnants de la politique du « président des riches ». Dans le même temps, la pauvreté dans notre pays atteint des records jamais égalés depuis la Seconde guerre mondiale : 10 millions de pauvres en France, et de plus en plus de situations dignes du quart-monde. D'aucuns s'en émeuvent, clamant qu'ils n'ont pas de problème avec les riches mais que la pauvreté est insupportable. Problème : il y a bien un lien entre l'accumulation sans bornes, entre quelques mains, de la richesse prod...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMonique Iborra :

... les résultats. En France, il y a trois ans, l'un des candidats à la présidentielle en avait fait un point important de son programme, avant de faire marche arrière devant l'incompréhension des Français : il n'existe pas aujourd'hui de consensus politique ou citoyen sur ce sujet. De nombreux débats et consultations en ont apporté la preuve. Nous avons fait un choix différent : la lutte contre la pauvreté, contre les inégalités, ne peut se résumer à une aide pécuniaire inconditionnelle.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMonique Iborra :

C'est toute la différence entre l'assistanat ou la charité et des politiques sociales destinées à sortir de la pauvreté ceux qui y sont malheureusement installés. Il est vrai que nous avons dû, pour faire face à la crise, compléter notre politique sociale socle, dont fait partie le RSA, par un ensemble de mesures de soutien direct représentant plus de 3,5 milliards d'euros : revalorisation de l'allocation de rentrée scolaire, renforcement de la politique nationale d'hébergement d'urgence, soutien à l'aide alimenta...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaStéphane Viry :

Le groupe Les Républicains salue la volonté de l'Assemblée nationale, l'enceinte la plus essentielle au débat public, d'aborder ce sujet majeur, puisqu'il touche à la lutte contre la pauvreté, au travail, à la cohésion sociale. Ce sont autant de socles sur lesquels construire un projet de société, une cohésion nationale, une dynamique pour notre pays. Dans le cadre de nos travaux, nous devons sans cesse, tous ensemble, ouvrir de nouveaux horizons. Celui de l'emploi pour tous, c'est-à-dire l'objectif du plein emploi, plus exactement de la pleine activité ou de l'activité pour tous, de...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaStéphane Viry :

En France, le seuil de pauvreté est fixé à 1 063 euros par mois. Pour répondre à votre objectif d'un socle citoyen, votre mécanisme supposerait logiquement une allocation du même montant, au moins. Or le SMIC net s'élève cette année à 1 219 euros par mois : le salaire minimum ne représenterait donc que 156 euros de plus que le revenu universel. Bien sûr, en France, les bas salaires sont trop faibles ; il y a là un combat à mene...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPierre Dharréville :

En France, 10 millions de femmes, d'hommes, de jeunes, d'enfants connaissent aujourd'hui la pauvreté, ce dont certains ont l'indécence de les rendre responsables. La pauvreté, c'est le manque, parfois la faim, parfois le froid, toujours l'inconfort et l'incertitude, souvent l'isolement et la galère ; quelquefois tout cela. C'est d'autant plus insupportable que ce n'est pas une fatalité. Vous connaissez cette réflexion de Dom Hélder Câmara : « Je nourris un pauvre et l'on me dit que je suis un s...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBoris Vallaud :

...collègue, Pierre-Alain Muet, notamment sa suggestion de réviser l'impôt sur le revenu en y incluant un impôt négatif, qui pourrait rejoindre votre proposition. Nous n'hésiterons donc pas à participer au débat tout en soulignant, néanmoins, qu'il y aura au sujet du revenu universel des propositions de droite et d'autres de gauche. La crise que nous traversons est un révélateur de la misère, de la pauvreté et des inégalités insupportables qui minent notre société. Alors que nous entendons encore parler d'assistanat avec beaucoup d'indécence, combien de nos compatriotes omettent-ils d'avoir recours à leurs droits ? Nous partageons votre diagnostic quant aux nécessaires simplifications et automatisation des dispositifs. Les expériences étrangères – y compris celles qui ont été suspendues, comme en Fi...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBoris Vallaud :

Quelle incongruité que la majorité pénale soit fixée à 16 ans, la majorité civique à 18 ans et la majorité sociale à 25 ans ! C'est donc en ayant la jeunesse à l'esprit que nous participerons à ce débat – la jeunesse dont le niveau de vie est plus faible à 18 ans qu'à 17 ans, dont le patrimoine est inférieur de 75 % à celui des trentenaires et dont le taux de pauvreté est trois fois supérieur à celui des plus de 60 ans. Les jeunes souffrent et le Gouvernement ne les regarde pas. Pour conclure, je vous invite, chers collègues, au passage à l'acte et au débat.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaEmmanuelle Ménard :

...es indépendants, soutien aux ménages et aux jeunes précaires, financement de l'activité partielle [… ]. » Vous ajoutez : « Cette réponse à la crise était nécessaire. Nous n'en avions pas d'autre à notre disposition. Mais elle n'est pas durable, et surtout, elle nous invite à réfléchir et concevoir dès à présent un mécanisme plus efficace et pérenne pour répondre aux crises futures et au risque de pauvreté et de précarité qui les accompagnent. » Pour ce faire, vous proposez de mettre en place un mécanisme de solidarité universelle qui assurerait à chacun un filet de sécurité, dites-vous, de quoi tenir pour rebondir en cas de choc et l'assurance d'être à l'abri, quoi qu'il arrive – bref, une aide directe et unique, automatique et universelle. L'intention est évidemment louable et la protection des ...