⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Interventions sur "aix-la-chapelle"

12 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaChristophe Arend :

...position d'accord parlementaire franco-allemand sur notre coopération avec le Bundestag. Les travaux de ce groupe de travail donnèrent lieu à l'adoption, dans cet hémicycle, d'un accord parlementaire, le 11 mars 2019, puis à la réunion constitutive de la nouvelle assemblée parlementaire franco-allemande, à Paris, le 25 mars 2019. En parallèle, le 22 janvier 2019, nos deux pays se sont retrouvés à Aix-la-Chapelle pour signer un nouveau traité visant à renforcer leur coopération et l'intégration franco-allemande. Ces quelques éléments de contexte rappellent à quel point l'APFA – l'Assemblée parlementaire franco-allemande – est encore jeune. Pour autant, cela ne l'a pas empêchée d'être ambitieuse et elle compte déjà plusieurs succès à son actif. Je tiens à remercier l'ensemble des collègues qui, sur tous l...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Hetzel :

Avec votre groupe parlementaire, vous nous soumettez, monsieur Arend, une proposition de résolution qui a pour objectif « l'approfondissement du suivi de l'exécution des projets franco-allemands mis en place par le traité d'Aix-la-Chapelle ». Pour atteindre cet objectif, vous invitez le Gouvernement à développer des outils de suivi permettant une large information du Parlement et bien sûr des citoyens sur la mise en oeuvre du traité d'Aix-la-Chapelle, en particulier des projets prioritaires franco-allemands, ainsi que sur les moyens budgétaires consacrés à chacun de ces projets. Soyons très clairs : cet objectif est louable. Toutef...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Hetzel :

Le second problème, c'est que cette proposition de résolution manque singulièrement d'ambition. Évidemment, nous avons urgemment besoin d'un bilan effectué par le Gouvernement sur les réalisations concrètes du traité d'Aix-la-Chapelle, mais ce qu'il faut véritablement, c'est un élan autour de la coopération franco-allemande. Or d'élan, il n'y en a point. Monsieur Arend, je sais combien, à titre personnel, vous vous démenez sur cette question et vous vous investissez sans compter. Hélas, vous êtes très seul. Le groupe Les Républicains regrette très vivement que le gouvernement français, depuis trois ans, n'ait toujours rien mi...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSylvain Waserman :

Ma lecture sur ce qu'il s'est passé depuis trois ans concernant les relations franco-allemandes, mon cher collègue du groupe Les Républicains, est totalement différente de la vôtre. Il est évident que le groupe Dem soutiendra avec force cette proposition de résolution. Le traité d'Aix-la-Chapelle est fondateur puisqu'il a été le premier a énoncé des idées fortes telles que celle, par exemple, de l'harmonisation des modèles économiques et sociaux, et non pas seulement un vague objectif de convergence. C'est déjà le premier élément d'un triptyque que, consécutivement à vos propos, je tiens à décrire. Deuxième élément du triptyque : l'Assemblée parlementaire franco-allemande. Je tiens à rap...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSylvain Waserman :

J'ai été personnellement impliqué dans chacun des trois volets : en remettant au Premier ministre un rapport sur le volet transfrontalier du traité d'Aix-la-Chapelle ; en participant au groupe de travail préfigurateur animé par Sabine Thillaye et Christophe Arend lorsqu'il s'agissait d'inventer l'assemblée parlementaire ; en siégeant dans le comité de coopération transfrontalière. Ce n'est pas qu'une affaire d'Alsaciens.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMichèle Victory :

Au coeur de la dynamique européenne, la coopération et l'amitié franco-allemandes ont été renforcées par le traité d'Aix-la-Chapelle du 22 janvier 2019. Les quinze projets prioritaires proposés dans ce cadre doivent permettre, en tant qu'instruments de coopération entre la France et l'Allemagne, d'atteindre les objectifs fixés par le traité. La liste évolutive de ces projets doit s'accompagner d'une nécessaire souplesse afin de prendre en compte, avec plus de réactivité, les enjeux qui traversent nos sociétés. Le suivi de ces ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAntoine Herth :

...tombées de cette main tendue entre la France et l'Allemagne, que ce soit en matière d'ouverture au voisin, d'enrichissement culturel ou de développement économique. La paix retrouvée entre nos deux nations a été scellée par des gestes symboliques au plus haut niveau, mais les citoyens, eux, ont davantage retenu les projets concrets. C'est cette alchimie heureuse que doit réactualiser le traité d'Aix-la-Chapelle, signé le 22 janvier 2019 entre la République française et la République fédérale d'Allemagne, une alchimie entre des engagements solennels signés à l'ombre du trône de Charlemagne et la construction en commun de réalisations concrètes au service de nos deux peuples. Le général de Gaulle ne disait pas autre chose en 1965, dans son célèbre entretien avec Michel Droit portant sur la politique étran...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Luc Mélenchon :

...ellement mon opposition à l'idée que telle ou telle région de France, à la faveur d'un traité international, puisse réclamer pour elle-même le droit de réglementer et même un certain pouvoir législatif qui aboutirait à des décisions ne s'appliquant pas sur le reste du territoire. J'y suis absolument, totalement hostile, et c'est une des raisons pour lesquelles, déjà, je m'étais opposé au traité d'Aix-la-Chapelle. Je tiens à vous montrer pourquoi j'ai le sentiment que rien n'est venu me démentir. J'ai pensé que ce traité ridiculisait nos institutions en imaginant qu'un ministre étranger participe au conseil des ministres français. Et quand il a créé une Assemblée parlementaire franco-allemande, …

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBertrand Pancher :

...ion ne renforcent pas en permanence leur collaboration, ne se mettent pas d'accord sur certains points et si nous ne faisons pas travailler les parlements ensemble ? Tout cela est une évidence. Alors que le Royaume-Uni vient, après plusieurs années d'un long feuilleton, de quitter l'Union européenne, le rôle du couple franco-allemand s'avère plus central que jamais. Dans ce contexte, le traité d'Aix-la-Chapelle, qui renforce la coopération entre nos deux pays, prend tout son sens. Le groupe Libertés et territoires avait soutenu vigoureusement ce traité de coopération entre la France et l'Allemagne signé il y a maintenant deux ans, tout comme il avait soutenu la proposition de résolution qui visait à une application rapide et ambitieuse du traité. Ce traité, cinquante-six ans après le traité de l'Élysée...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBertrand Pancher :

C'est bien au Gouvernement de mettre en place ces actions, d'appliquer le traité d'Aix-la-Chapelle au plus vite et aux mieux. Passé un moment, le temps des résolutions est terminé, et vient le moment de l'action. Comme je l'ai rappelé, nous avons déjà soutenu le traité et cosigné la résolution de Richard Ferrand appelant à une mise en oeuvre ambitieuse du traité il y a seulement un an. Cela fait beaucoup d'appels en peu de temps, formulés en ces lieux, à appliquer des projets. Nous attendons d...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Paul Lecoq :

La présente proposition de résolution pour l'approfondissement du suivi de l'exécution des projets franco-allemands mis en place par le traité d'Aix-la-Chapelle pourrait paraître intéressante. « Quoique », aurait dit un célèbre humoriste. En février 2019, les députés communistes avaient refusé de voter le traité d'Aix-la-Chapelle, qui n'était pas à la hauteur du traité de 1963. Le traité de 2019 prône en effet moins l'amitié entre les peuples que l'économie de marché et la convergence des normes. Cela ne peut pas être validé par nous, députés communiste...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaEmmanuelle Ménard :

Surnommé par certains le « traité de la petite Europe dans l'Europe », ce traité bilatéral de coopération et d'intégration d'Aix-la-Chapelle a fait couler beaucoup d'encre. Si l'on peut, bien entendu, se réjouir de voir que la France et l'Allemagne ont définitivement tourné la page des guerres fratricides qui les ont opposées en 1870, en 14-18 et en 39-45, on peut néanmoins s'interroger sur la portée réelle de la résolution que vous nous demandez là de voter. Pour couper court à tout mauvais procès, je préfère le dire très clairement...