⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Interventions sur "professeur"

7 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMaxime Minot :

...ipe simple : celui de l'égalité des chances, à la ville comme à la campagne. Cela donne parfois lieu entre nous à des échanges houleux, non tant sur le principe lui-même – que je crois que nous avons en partage – que sur les modalités à utiliser pour le concrétiser. Dans la continuité de cette conversation républicaine, je profite de cette séance pour relayer les vives inquiétudes de parents, de professeurs, de directeurs d'école, d'élus suscitées par la création des établissements publics locaux d'enseignement des savoirs fondamentaux prévus par le projet de loi pour une école de la confiance. Il s'agit d'une décision inexplicable de votre part, tant sur la forme que sur le fond. En effet, alors que d'une manière générale, vous semblez privilégier la concertation et la prise de recul avant toute ...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaValérie Bazin-Malgras :

...ué, ni des responsabilités endossées par ces professionnels. II y a une réelle attente, au sein du premier degré, sur la question du statut des directeurs d'école. À l'occasion de la mission flash que j'ai conduite avec Cécile Rilhac sur cette question, j'ai pu constater qu'elle faisait l'unanimité chez tous les acteurs de l'éducation. Qu'il s'agisse des inspecteurs de l'éducation nationale, des professeurs ou des parents d'élèves, tous s'accordent sur la nécessité de créer un tel statut. Dès lors, monsieur le ministre, ma question est très simple : quand le Gouvernement créera-t-il un statut pour les directeurs d'école ?

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLaurence Trastour-Isnart :

...and débat montre une demande de plus grande proximité. Nous pouvons aussi craindre que les partenariats conclus par les établissements avec les entreprises locales soient moins engageants, donc moins efficaces pour favoriser l'emploi des jeunes, et que cela nuise à la vie économique de nos territoires. De même, la diminution des dotations en moyens humains, à travers la suppression de postes de professeur – 900 postes seront supprimés dans les lycées professionnels à la rentrée prochaine – , entraînera une nouvelle dégradation des conditions d'enseignement et d'accueil de nos élèves. Les moyens alloués aux lycées professionnels et le maintien de l'ensemble des filières actuellement proposées me semblent essentiels pour l'avenir de nos jeunes. Monsieur le ministre, quelles mesures comptez-vous pre...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAude Luquet :

... référentiel dans le cadre du master des métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation. La formation des enseignants, enjeu majeur, représente un investissement financier et humain important. Cependant, au cours des dernières années, certains éléments ont montré une tendance qui invite à s'interroger. Le nombre d'arrêts maladie, de démissions ou de mises en disponibilité chez les professeurs stagiaires et les jeunes professeurs ne cesse de croître. Depuis 2012, le nombre de démissions a ainsi triplé chez les professeurs stagiaires du premier degré. Plus inquiétant encore, le phénomène touche aussi les professeurs titulaires. Cette situation illustre malheureusement la dévalorisation du métier d'enseignant. Il serait intéressant d'en saisir les causes et de pouvoir améliorer les con...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPaul Molac :

Toutes les langues dites régionales de France sont aujourd'hui considérées comme en grand danger d'extinction. Le Gouvernement doit donc mener une politique ambitieuse de promotion et de développement de l'enseignement de ces langues régionales à l'école. De l'avis des associations de terrain, des professeurs et des parents, la réforme du lycée et du baccalauréat risque de porter grand préjudice à l'option « langue régionale » dans les différentes régions. En effet, la langue régionale sera alors en concurrence avec les langues étrangères pour la deuxième langue vivante. Le choix sera cornélien : délaisser l'anglais, l'allemand ou l'espagnol au profit de l'occitan, du basque ou du breton… Malheureuse...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAnne Brugnera :

... les élèves de seconde, qui passeront ce nouveau bac en 2020, ont d'ores et déjà bénéficié d'un test numérique de positionnement en français et en mathématiques. Les spécialités proposées dans chaque établissement ont été annoncées avant les vacances de Noël, et depuis le début du mois de janvier 2019, les lycéens de seconde des lycées généraux ont commencé à réfléchir avec leur famille et leurs professeurs aux enseignements de spécialité qu'ils choisiront en juin. À l'annonce des nouveaux enseignements proposés et des cartes académiques des spécialités, des inquiétudes se sont exprimées en ce qui concerne les options, mais aussi au sujet des matières scientifiques, et plus particulièrement des mathématiques. Certaines associations scientifiques ont ainsi déploré la faible place accordée à cette d...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Paul Lecoq :

Il faut des moyens pour que les artistes accompagnent les professeurs, tous les professeurs ne peuvent pas être des artistes !