⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Interventions sur "militaire"

13 interventions trouvées.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean François Mbaye :

...épublique, il ne s'agit que d'une étape sur la route qui mènera la coalition internationale et ses alliés vers une victoire totale sur l'État islamique. Pour vaincre définitivement Daech, il est impératif de le priver du chaos dont il tire sa force. À cet égard, l'offensive menée par la Turquie contre le Nord de la Syrie constitue une double faute morale. Elle tient d'abord à ce que l'incursion militaire turque a eu pour effet de provoquer un redéploiement des forces démocratiques syriennes, dont certains corps de troupe avaient pour mission d'assurer la garde des prisonniers de guerre issus des rangs de Daech. En les contraignant à grossir le nombre des soldats directement opposés à son armée, le président turc contribue indirectement mais sciemment à l'affaiblissement d'un dispositif permettant...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean François Mbaye :

... de cette résolution. Ce texte démontre en effet, une fois encore, que notre attachement aux droits universels les plus fondamentaux dépasse largement nos clivages politiques et honore notre assemblée. Pour l'ensemble des raisons que je viens de vous exposer, le groupe La République en marche votera en faveur de cette proposition de résolution. Il condamne avec force et détermination l'offensive militaire menée par la Turquie dans le Nord de la Syrie, non seulement en ce que celle-ci constitue une faute morale majeure, mais encore et surtout en ce qu'elle porte gravement atteinte à tous les droits humains auxquels peuvent légitimement prétendre nos amis et alliés kurdes.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaValérie Boyer :

Nous devons nous prononcer aujourd'hui sur une proposition de résolution tendant à condamner l'offensive militaire turque dans le Nord-Est syrien. Je tiens, au nom du groupe Les Républicains, à saluer les présidents de groupe qui ont soutenu cette initiative. C'est l'honneur de notre assemblée. Depuis le 9 octobre, la Turquie a lancé des opérations militaires dans le Nord de la Syrie contrôlé par les Kurdes. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé de « chasser les terroristes » de la frontière syro-t...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Mignola :

Nous avions vaincu militairement et territorialement Daech. Ses djihadistes étaient emprisonnés. Les communautés du Nord-Est syrien pouvaient commencer à construire un avenir pour le territoire que l'histoire leur avait laissé en partage. Près de cent ans après les traités de Sèvres puis de Lausanne, nous pouvions espérer que cette région du monde, au prix d'immenses efforts qui restaient à accomplir, s'affranchisse enfin de...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPatrick Mignola :

L'Europe, avec la France à ses côtés, doit devenir enfin une puissance militaire : faisons l'Europe de la défense ! Si nous ne la faisons pas maintenant, quand tous les risques sont à nos portes, et que jamais le monde n'a été aussi dangereux, quand la ferons-nous ? Nous ne pouvons pas lutter contre la loi du plus fort si nous ne sommes pas forts nous-mêmes. Donnons-nous les moyens de porter un message universel et pas seulement celui d'intérêts momentanés et localisés. Pui...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaValérie Rabault :

À l'initiative de la présidente de la commission des affaires étrangères, les présidents de groupe ont déposé la proposition de résolution que nous examinons ce jour, invitant la France à condamner l'offensive militaire turque dans le Nord-Est syrien. Le 9 octobre dernier, la France a condamné très fermement cette offensive, mais cette condamnation n'a eu aucun effet puisque l'armée turque a mené des frappes aériennes sur les quatre régions de Ras al-Aïn, Tall Abyad, Qamichli et Aïn Issa. Ces frappes ont entraîné le déplacement de plus de 300 000 civils et la mort de plusieurs d'entre eux. À l'issue de l'offens...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaChristophe Naegelen :

C'est sur le fondement d'un large consensus que nous sommes réunis aujourd'hui dans cet hémicycle – c'est assez rare pour être souligné et cela témoigne de l'importance du moment. Initiée par la présidente de la commission des affaires étrangères, Marielle de Sarnez, la proposition forte de condamner l'offensive militaire turque dans le Nord-Est syrien a été reprise par tous les groupes de cette Assemblée. Il était en effet urgent que nos alliés kurdes sachent que la France, par la voix de sa représentation nationale, est consciente du drame qu'ils vivent et que notre pays ne les laissera pas tomber. Les Occidentaux ont une dette morale vis-à-vis du peuple kurde qui, rappelons-le, s'est battu pour défaire milita...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Félix Acquaviva :

Mercredi 9 octobre 2019, jour du lancement de l'offensive militaire turque dans le nord de la Syrie contre les combattants kurdes, les membres du groupe Libertés et territoires se sont profondément indignés, comme beaucoup d'autres dans cet hémicycle. François Pupponi et moi-même, après consultation des associations kurdes, avons proposé, en guise de première initiative, la publication d'une tribune que cinquante-huit parlementaires ont cosignée ; je tiens à nouv...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Luc Mélenchon :

...reconnaissance patriotique à l'égard de la présidente de notre commission des affaires étrangères, grâce à qui cette séance se tient. À son initiative, ce texte a été convenu entre nous, présidents des groupes politiques : elle aura ainsi rendu possible un moment faisant l'honneur de la France. L'Assemblée nationale de la République française se réunit afin de condamner unanimement l'intervention militaire de la Turquie et de saluer le rôle des Kurdes dans la lutte contre la tyrannie de l'obscurantisme. Je vous remercie, madame, d'avoir rendu ce moment possible.

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Luc Mélenchon :

...ue j'ai toujours vus comme des partenaires et des alliés. Heureusement que la Russie était là, car c'est elle qui, en un an, est parvenue à régler ce que tous les autres pays réunis ont été incapables de faire, c'est-à-dire écraser la soi-disant armée du soi-disant État islamique. Depuis lors, nous ne sommes plus rien. Aux tirs de la Turquie, censée être notre alliée dans le cadre de l'OTAN, nos militaires ne ripostent que dans l'instant, sans suite. Il eût fallu poursuivre la riposte, car ce n'est pas aux Turcs de décider si les Français ont le droit de se trouver en Syrie !

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Paul Lecoq :

Que les huit présidents de groupe s'unissent autour d'une résolution condamnant l'offensive militaire turque est extraordinaire et exemplaire. Le débat que nous avons aujourd'hui éclaire toutefois de manière crue et terrible la dérive autoritaire du pouvoir turc, qui fait face aux échecs de sa politique sociale et économique et se radicalise à la suite des défaites électorales cinglantes qu'il a essuyées partout dans le pays, particulièrement à Istanbul. Dans une Turquie exsangue, cette offensiv...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Paul Lecoq :

Le mécanisme de l'alliance bloque aujourd'hui tous les États de l'OTAN, et donc la France, qui souhaitent condamner cette offensive militaire et agir contre elle. Preuve est ici faite de la nocivité de l'OTAN. Les députés communistes l'ont déjà demandé et le redisent ici : il faut que la France sorte de l'OTAN et il faut travailler à dissoudre cette organisation qui n'a d'intérêt que pour les vendeurs d'armes. La place de la Turquie au sein de l'OTAN est d'autant plus importante qu'elle accueille sur son territoire des armes nucléaire...

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAgnès Thill :

...de. Fiers d'avoir vaincu, les Kurdes sont cependant usés, épuisés, saignés par la guerre qu'ils ont été les premiers à mener. Et la Turquie veut leur porter le coup de grâce. Assis sur les bancs confortables de cet hémicycle, nous multiplions les beaux discours. Seulement, mes chers collègues, nous ne sommes pas un concours d'éloquence ! Nous sommes le coeur décisionnel de la cinquième puissance militaire mondiale, en outre moteur de l'Union européenne. La France a les moyens de défendre une vision politique forte et de faire entendre une voix qui porte dans le monde. Nous avons déjà entendu cette voix par le passé. Souvenons-nous des grandes heures de la diplomatie française, en particulier du discours de 2003 à l'ONU contre la guerre en Irak. Ce jour-là, mes chers collègues, le monde entier a e...